La nanny – Gilly Macmillan

Note : 4 sur 5.

Jocelyn, sept ans, aime sa nourrice plus que tout. Lorsque celle-ci disparaît sans laisser de traces, Jo est inconsolable. Comment a-t-elle pu partir ainsi, sans même lui dire au revoir ?
Trente ans plus tard, Jo se voit obligée de retourner vivre dans la demeure familiale, malgré la relation conflictuelle qu’elle entretient avec sa mère.
Alors qu’elle passe des jours sombres dans la bâtisse immense et inquiétante, une nouvelle vient bouleverser son quotidien : Hannah, sa nourrice, est de retour. Jo exulte, ravie de retrouver enfin la seule personne qui l’a réellement aimée.
Mais lorsque des restes humains sont découverts dans le jardin, la situation vire au cauchemar. Que s’est-il réellement passé lorsqu’elle était enfant ? Quels secrets cachait sa nourrice et que fuyait-elle ? Peut-elle faire confiance à sa mère ?

Avis

La nanny nous immerge dans le manoir des Holt, une famille de la bourgeoisie anglaise sur le déclin.

Trois générations de femmes y vivent : Virginia, la grand-mère qui est heureuse d’accueillir sa fille Jocelyn et sa petite-fille Ruby. Mais entre les adultes, la confiance est rompue. Mère et fille ne se comprennent pas, Jo restant campée sur ses aprioris, incapable d’écouter les messages envoyés par sa mère ni l’amour que cette dernière a du mal à exprimer. J’ai eu beaucoup d’empathie pour Virginia, qui se débat pour protéger Jo et Ruby tout en maintenant ses secrets peu reluisants. Par contre, je me suis énervée face à une Jo rancunière et butée. Seule la petite Ruby, 10 ans, est le rayon de soleil de cette famille.

Les chapitres alternent entre la situation présente et les événements qui se sont déroulés dans les années 1976-1977, quand Jo était enfant.

L’atmosphère est mystérieuse, pleine de secrets contenus et de non-dits. Avec son talent habituel, l’auteure entretient habilement le suspense et s’amuse à promener lecteur. On se prend d’ailleurs au jeu de devinettes, essayant d’identifier les desseins d’Hannah.

Un roman qui se lit tout seul tant on tourne les pages sans s’en rendre compte, une tension constante et un final auquel je ne m’attendais pas. Encore un très bon roman de Gilly Macmillan !

Remerciement aux Editions Les Escales pour cette lecture.


La nanny – Gilly Macmillan – Editions Les Escales – 2020

Du même auteur

Un commentaire sur “La nanny – Gilly Macmillan

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :