Vers le soleil – Julien Sandrel

Note : 5 sur 5.

14 août 2018. Tess part vers la Toscane, où elle doit rejoindre pour les vacances sa fille Sienna et l’oncle de celle-ci, Sacha. Mais alors qu’elle fait étape chez sa meilleure amie à Gênes, un effroyable grondement ébranle la maison, et tout s’écroule au-dessus d’elle. Une longue portion du pont de Gênes vient de s’effondrer, enfouissant toute la zone. Tess est portée disparue.

Lorsque Sacha apprend la catastrophe, c’est tout leur univers commun qui vole en éclats. Tous leurs mensonges aussi. Car Sacha n’est pas vraiment l’oncle de cette petite fille de neuf ans : il est un acteur, engagé pour jouer ce rôle particulier quelques jours par mois, depuis trois ans. Un rôle qu’il n’a même plus l’impression de jouer tant il s’est attaché à Sienna et à sa mère. Alors que de dangereux secrets refont surface, Sacha sait qu’il n’a que quelques heures pour décider ce qu’il veut faire si Tess ne sort pas vivante des décombres : perdre pour toujours cette enfant avec laquelle il n’a aucun lien légal… ou écouter son cœur et s’enfuir avec elle pour de bon ?

Avis

Vers le soleil s’articule autour d’un événement qui a marqué l’actualité estivale en 2018 : l’effondrement soudain d’une partie du pont Morandi à Gênes (Italie). Cette catastrophe va provoquer toute une série de réactions en chaîne, qui vont impacter Tess et sa fille Sienna mais surtout Sacha, « l’oncle » de l’enfant.

Encore une fois, Julien Sandrel touche au cœur avec ce roman aux personnages attachants, dont on découvre les secrets et sentiments. On se met à la place de Sacha, qui doit faire un choix cornélien, prendre seul une décision qui va changer radicalement le cours de sa vie et celle de Sienna. Mais est-il prêt à assumer ces nouvelles responsabilités?

Comme toujours, j’ai été happée par les mots de l’auteur qui aborde des questions graves (la mort d’un parent, les violences conjugales) avec beaucoup de bienveillance et de pudeur. L’histoire, loin d’être larmoyante, montre au contraire qu’il est possible de retirer du positif de toute situation. Ici, c’est l’incroyable solidarité qui s’organise autour de Tess et de Sacha qui m’a particulièrement marquée. Une façon d’aller Vers le soleil et la lumière après les difficultés…

Ce quatrième roman de Julien Sandrel confirme la place de l’auteur dans le top dix de mes romanciers préférés. Lui qui accompagne ici la naissance d’un père; les liens du cœur étant parfois bien plus forts que ceux du sang.

Mais Vers le soleil, c’est aussi la route vers la Toscane et la rencontre avec des personnages hauts en couleurs et authentiques. Une façon pour l’auteur de rendre hommage à ses origines italiennes.

Après plusieurs lectures décevantes et d’abandons, quel bonheur de lire Vers le soleil! Dévoré en une journée, ce roman me redonne le goût de la lecture.


Vers le soleil – Julien Sandrel – Editions Calmann-Lévy – 2021

Du même auteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :