Disparues – Steve J. Watson

Note : 4 sur 5.

Traumatisée par son passé, Alex Young souffre d’amnésie partielle. Pour mieux se reconstruire, elle se consacre corps et âme à sa nouvelle vie de réalisatrice. Après un documentaire sur les prostituées d’Amsterdam, elle est de retour en Angleterre avec un nouveau projet : montrer la vie quotidienne d’une petite ville durement frappée par la crise. Blackwood Bay, où elle a vécu quand elle était jeune, semble l’endroit idéal. Hier cité touristique florissante de bord de mer, c’est aujourd’hui une ville fantôme, hantée par la disparition d’une adolescente dix ans plus tôt.
Alors qu’elle essaye d’en savoir plus sur cette étrange histoire, Alex va se heurter à un mur de secrets et de non-dits. Elle va devoir raviver la mémoire collective, tout autant que ses souvenirs enfouis, pour enfin lever le voile sur une vérité qui laissera le lecteur sans voix.

Avis

J’ai découvert Steve J. Watson en 2012, avec son excellent premier roman Avant d’aller dormir. Et puis, dans le flux des nouveautés qui se succèdent, j’ai un peu laissé cet auteur de coté. C’est donc avec beaucoup de plaisir que je le retrouve dans ce troisième roman.

Sous le prétexte d’y tourner un documentaire, Alexandra Young se rend à Blackwood Bay, où elle a passé son enfance mais dont elle ne garde aucun souvenir. Suite à la disparition de plusieurs jeunes filles ces dix dernières années, elle mène l’enquête malgré l’hostilité de la population, qui souhaite tirer un trait sur ces histoires. Pourtant, Alex a aussi un intérêt personnel à faire ces recherches car, elle le pressent, elle est liée à ces disparitions inquiétantes, bien que sa mémoire lui fasse défaut.

Toute l’histoire est racontée selon le point de vue d’Alex, avec des allers retours constants entre l’année 2011, où sa vie a basculé, et aujourd’hui. Petit à petit, grâce à ces flash-backs, le passé de la jeune femme se dévoile tant pour elle que pour le lecteur. On découvre alors un village aux multiples secrets et des habitants qui se couvrent les uns les autres. J’étais tellement prise par l’histoire que je me prenais au jeu des devinettes, tentant de relier les informations obtenues en un tout cohérent.

Mais c’est sans compter le talent de Steve J. Watson, qui prend un malin plaisir à nous emmener sur de fausses pistes. L’ambiance est malsaine, le paysage digne des meilleurs films d’horreur et le mystère s’épaissit de pages en pages.

A travers ce roman, l’auteur renoue avec des thématiques qui lui tiennent à cœur : la quête d’identité et la perte de mémoire, qu’il avait déjà explorées dans Avant d’aller dormir.

Disparues est un roman qui prend le temps de s’installer mais qui nous entraine ensuite dans son sillage sans que l’on voie le temps passer. J’ai été totalement happée par ce thriller psychologique très complexe et bien ficelé.

Cette fois, promis, je ne laisserai plus passer ses prochains romans sans les lire!


Disparues – S.J. Watson – Sonatine Editions – 2021

Du même auteur

2 commentaires sur “Disparues – Steve J. Watson

Ajouter un commentaire

    1. Je trouve que ce roman est complexe dans le sens où il y a beaucoup de personnages et que l’auteur nous emmène sur plusieurs fausses pistes, entre le passé et le présent. Impossible à démêler par nous-mêmes.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :