Les lendemains – Mélissa Da Costa

Note : 3 sur 5.

Amande ne pensait pas que l’on pouvait avoir si mal. En se réfugiant dans une maison isolée en Auvergne pour vivre pleinement son chagrin, elle tombe par hasard sur les calendriers horticoles de l’ancienne propriétaire des lieux. Guidée par les annotations manuscrites de Madame Hugues, Amande s’attelle à redonner vie au vieux jardin abandonné. Au fil des saisons, elle va puiser dans ce contact avec la terre la force de renaître et de s’ouvrir à des rencontres uniques.

Avis

Suite au décès brutal de son mari et de son bébé, Amande, anéantie, se réfugie dans une maison isolée en Auvergne. Loin de tout ce qui lui rappelle son ancienne vie, elle espère ainsi reprendre pied.

Tout comme le personnage de Tout le bleu du ciel, Amande apprend à se reconnecter à elle-même et aux autres à travers le contact avec la nature. Ce qui donne lieu à des situations cocasses où la citadine qu’elle était découvre la nature, s’émerveille devant un chardon en fleur ou un pommier. Grâce à l’amitié et au soutien familial, Amande reprend petit à petit goût à la vie et fait à nouveau des projets.

A travers la parole d’Amande, on entre vraiment au cœur de ses émotions. Elle raconte ses peurs, sa douleur et sa tristesse ainsi que son besoin d’avancer pas à pas, à son rythme, de ne pas se laisser brusquer par les impératifs venant de l’extérieur. Evidemment, on ne peut qu’entrer en empathie avec ce personnage qui voit son monde s’écrouler en quelques heures et qui fait comme il peut pour ne pas sombrer.

Malheureusement, à la lecture de roman, je n’ai pas vraiment été prise par l’émotion comme je l’espérais. Les moments tendres et tristes sont présents mais je n’ai pas été emportée par l’histoire comme ça avait été le cas du précédent roman de l’auteure. D’après moi, cela est lié à la lenteur du récit, qui est très descriptif et que j’ai trouvé un peu long par moments.

J’ai aussi été déçue par la thématique du retour à la nature pour apaiser les émotions, qui n’est franchement pas nouvelle et qui reste sans surprise.

Par contre, je vous déconseille de lire ce roman si vous êtes en période de deuil car vous risqueriez de pleurer toutes les larmes de votre corps pendant tout le roman.


Les lendemains – Mélissa Da Costa – Editions Albin Michel – 2020

Du même auteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :