Le cadeau – Sebastian Fitzek

Note : 4 sur 5.

Arrêté à un feu à Berlin, Milan Berg aperçoit sur le siège arrière d’une voiture une ado terrorisée qui plaque une feuille de papier contre la vitre. Un appel au secours ? Milan ne peut en être certain : il est analphabète. Mais il sent que la jeune fille est en danger de mort.

Lorsqu’il décide de partir à sa recherche, une odyssée terrifiante commence pour lui. Accompagné d’Andra, sa petite amie, Milan est contraint de retourner sur l’île de son enfance. Là, il va découvrir des pans entiers de son passé qu’il avait oubliés…

Avis

La sortie d’un roman de Sebastian Fitzek est toujours un petit événement tant c’est un auteur que j’aime beaucoup. Et il nous démontre encore une fois tout son talent d’écrivain avec Le cadeau.

Le roman tourne principalement autour du personnage de Milan Berg, qui se retrouve embarqué dans un jeu du chat et de la souris pour sauver une jeune fille dont il ne sait rien.

Pendant un long moment, j’ai eu l’impression d’évoluer dans un brouillard toujours plus opaque, avec de plus en plus de questions et de moins en moins de réponses. D’étranges coïncidences apparaissent, nous poussant à nous interroger : qui essaie de piéger Milan et pourquoi? Que cache son passé, dont il n’a aucun souvenir? Pourquoi lui a-t-t-on menti?

Le cadeau est un roman prenant, qui nous emporte avec lui dès les premières pages. Et je n’ai eu qu’une envie : connaître la suite!

J’ai ressenti une vraie empathie pour Milan qui ne comprend pas ce qu’il se passe ni dans quel pétrin il s’est embarqué. Dans un monde où tout passe par l’écrit, ce personnage, analphabète, doit sans cesse trouver des moyens pour se faire comprendre et interpréter les messages qui lui parviennent. Gêné par cet handicap, il n’ose pas l’avouer à son entourage ni même à sa compagne.

Je pense que c’est la première fois que je lis un roman qui traite de l’analphabétisme et je trouve intéressant de le vivre de l’intérieur, aux côtés de Milan. On se rend mieux compte de toutes les difficultés vécues par ces personnes dans une société marquée par l’écrit au travail, dans l’administration, dans les médias et les réseaux sociaux.

Par contre, j’ai l’impression que l’auteur s’est un peu perdu dans les nombreuses thématiques abordées dans ce roman (analphabétisme, neurologie, mémoire, etc.), ce que je trouve dommage.

Le cadeau reste néanmoins un très bon roman.

Remerciement aux Editions L’Archipel pour cette lecture.


Le cadeau – Sebastian Fitzek – Editions L’Archipel – 2021

Du même auteur

Romans indépendants
Série Alexander Zorbach
  1. Le voleur de regards
  2. Le chasseur de regards

5 commentaires sur “Le cadeau – Sebastian Fitzek

Ajouter un commentaire

    1. Je trouve que, chez cet auteur, la qualité des écrits est très variable. Personnellement, j’ai adoré Le briseur d’âmes (un huis clos dans un hôpital psychiatrique), Thérapie est pas mal non plus mais, par contre, je n’ai pas du tout accroché au roman Le chasseur de regards. Je t’invite à consulter mes avis détaillés si tu veux en savoir plus et à suivre ton instinct dans le choix de tes lectures 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :