De l’idée au crime parfait – Elizabeth George

Note : 4 sur 5.

Pour nombre d’écrivains, le défi majeur consiste à saisir la première étincelle d’inspiration pour en faire un livre. Par où commencer pour transformer une simple idée, souvent fugace, en un manuscrit redoutablement efficace ?
Dans cet ouvrage, Elizabeth George nous montre son envers du décor. Pour cela, elle décortique l’une après l’autre les étapes qui ont été indispensables à l’écriture d’un de ses livres, Le Rouge du péché.

Des recherches à l’exploration des lieux, des prises de notes aux photos, elle dévoile ses astuces pour construire sa toile de fond avec précision et réalisme, pour rendre ses personnages plus crédibles et plus vivants, pour bâtir une intrigue impeccable.

Avis

Découvrir les dessous du travail d’écrivain m’a toujours fasciné. Dans cet ouvrage qu’Elizabeth George qualifie elle-même de « livre mode d’emploi », elle nous confie ses secrets d’écriture.

Et j’ai été impressionnée par le travail de recherches préliminaires que réalise l’auteure avant de réellement commencer à écrire son roman.

Pour expliquer sa technique, elle part d’un exemple précis, la rédaction de son roman Le Rouge du péché, qu’elle décortique point par point pour le lecteur/apprenti écrivain.

Les décors et les lieux

Elizabeth George n’invente pas des décors mais s’inspire de lieux existants, qu’elle déplace ou transforme parfois selon les nécessités de son intrigue. Selon elle, pour reproduire un décor avec justesse, il est nécessaire de se rendre sur place. Elle y passe des jours à prendre des tonnes de photos, à interroger les habitants, à dénicher les lieux insolites qui pourront être utiles dans son histoire.

Les personnages

Pour rendre les personnages tangibles aux yeux des lecteurs, l’auteur s’attarde longuement sur ceux-ci. Elle réalise des fiches pour chacun d’eux et constitue un dossier précis décrivant leurs caractéristiques physiques, leurs façons d’agir ou de penser, leur profession, leur histoire, leur caractère, etc.

Le choix des noms des personnages est une étape importante du travail. Ils ne doivent pas être trop banals mais un peu insolites pour favoriser l’imagination du lecteur, comporter des sonorités différentes pour que le lecteur ne les confonde pas. Des noms qui, seuls, véhiculent déjà beaucoup d’informations sur le personnage telles que sa classe sociale ou son ethnie.

Les dialogues

Le premier objectif du dialogue est de faire progresser l’histoire mais il apporte quantité d’autres informations au lecteur. Les dialogues permettent d’introduire des éléments dramatiques, de transmettre des éléments utiles sur le passé des personnages ou de parler du décor sans passer par des descriptifs ennuyants.

Le travail sur le vocabulaire utilisé, le choix des mots, du ton ou de la syntaxe est également important car ils doivent être en accord avec la classe sociale et le niveau d’éducation des personnages.

De la pédagogie

Dans cet ouvrage, l’auteure de romans policiers à l’anglaise se montre particulièrement pédagogue. Toutes les étapes de son travail sont décrites et on assiste en direct à la construction de la colonne vertébrale du roman. Elle propose même de petits exercices très concrets pour inciter le lecteur/futur écrivain à s’exercer à sa technique

Comme Elizabeth George le répète plusieurs fois, De l’idée au crime parfait décrit la technique qu’elle a développée au fil du temps. Mais chacun peut y prendre ce qui lui convient, chaque écrivain ayant finalement sa propre méthode de travail, comme en témoigne aussi Stephen King, qui fonctionne très différemment.

Dans son cas précis, ce travail préliminaire est essentiel pour pouvoir ensuite laisser libre cours à son imagination, lors de la phase d’écriture proprement dite. Ce qui lui évite aussi la fameuse angoisse de la page blanche.

A la lecture de cet ouvrage, on se rend vraiment compte de ce qu’est le travail d’écriture et de la réflexion qui se cache derrière la construction des personnages ou le choix des mots.

Un livre très intéressant mais que j’ai parfois trouvé ennuyeux en raison des extraits de roman trop longs et qui cassent le rythme de la lecture.

Remerciement aux Editions Les Presses de la Cité pour cette lecture.


De l’idée au crime parfait, mon atelier d’écriture – Elizabeth George – Les Presses de la Cité – 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :