Généalogie d’une sorcière – Sébastien Perez & Benjamin Lacombe

Note : 4 sur 5.

Cette année encore, Lisbeth va passer les vacances de Noël chez sa grand-mère Olga.

Un après-midi où elle explore le grenier, elle tombe sur un ouvrage étrange et poussiéreux… un «Grimoire de sorcières». En le feuilletant, Lisbeth découvre une généalogie de femmes qui ont été persécutées parce qu’elles étaient différentes, trop intelligentes, trop belles ou… trop rousses. En tournant les pages, Lisbeth n’en croit pas ses yeux : il est dit que sa grand-mère Olga serait une sorcière. Mais à la page suivante, c’est l’apothéose : elle découvre un portrait d’elle au milieu d’une nuée de corbeaux tenant son chat dans les bras. « C’est ridicule et puis, de toute façon, je ne suis pas rousse ! » dit Lisbeth en refermant rageusement le grimoire.

Mais la petite fille n’est pas au bout de ses surprises…

Avis

Le coffret Généalogie d’une sorcière comprend deux albums qui se complètent et permettent une lecture à deux niveaux.

La petite sorcière met en scène Lisbeth, une pette fille qui passe les vacances de Noël chez sa grand mère Olga. Une petite aventure s’y déroule, un peu trop courte selon moi, tant elle donne envie d’en lire plus.

Les textes de Sébastien Perez sont mis en évidence par les grands et beaux dessins de Benjamin Lacombe qui sont pourtant assez sombres. Le duo, découvert par le biais de L’herbier des fées, fonctionne à nouveau à merveille!

Le deuxième album de ce coffret est le Grimoire des sorcières découvert par Lisbeth dans le grenier de sa grand-mère. Dès la quatrième de couverture, le lecteur est prévenu:

Si ce livre est tombé par erreur entre vos mains, refermez-le immédiatement et fuyez.

Si toutefois vous décidez de le lire, réfléchissez bien car ce grimoire est un livre maudit!

Ce grimoire présente l’arbre généalogique des sorcières dont la première, Lilith, a signé un pacte avec Belzebuth, un démon de l’enfer. De leur union naquit une lignée de femmes rousses aux pouvoirs exceptionnels, des sorcières.

Les histoires sont plutôt sombres, ces femmes répondant à l’image que l’on se fait de la sorcière : méchante, animée par une volonté de vengeance, qui mange les hommes ou les enfants et piège les personnes innocentes.

Les personnages sont directement inspirés des mythes et légendes. Y sont présentées, les histoire d’Isis et Osiris, de Méduse, de Gretchen qui tente de duper Hansel et Gretel, de Jehanne d’Arc, de la jeune Lisa qui a inspiré Leonardo da Vinci, de Malvina la belle-mère de Blanche-neige et bien d’autres.

La maison d’éditions annonce un coffret est destiné à des enfants de 9-12 ans mais, personnellement, je suis plus nuancée. Autant le premier album est accessible aux jeunes enfants autant le grimoire me semble plutôt destiné aux jeunes ados, qui y trouveront une introduction originale aux contes et légendes. Ce dernier album étant très noir et tellement ancré dans les mythologie qu’il pourrait nécessiter un accompagnement adulte.

Bref, un superbe coffret bien documenté et superbement illustré.


Généalogie d’une sorcière – Sébastien Perez et Benjamin Lacombe – Editions du Seuil – 2013

Des mêmes auteurs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :