Le Triptyque : Asphyxie – Clélia Valmont

Note : 3 sur 5.

1956, Belgique. Une petite fille disparaît. Les témoins du drame n’oublieront jamais les cris de la mère éplorée, les larmes du petit garçon qui l’accompagne, la peine du père, rongé par la culpabilité. Le petit garçon s’appelle Reginald.
1971, Zaïre. Tandis que le soleil brûlant se couche sur Kinshasa, un couple laisse leur fille Caroline seule pour s’occupe de sa petite sœur. Une nuit dont les conséquences seront fatales.
2011, Belgique. Reginald et Caroline sont mariés. Ils ont tous deux perdu une sœur, ils se comprennent et se méritent. Ils ont deux enfants : Karen et Raphaël. Une famille parfaite, enviée de tous. Mais n’oubliez pas : les apparences sont souvent trompeuses…

Avis

Deux familles qui n’ont rien en commun sont marquées par le décès brutal de leur plus jeune enfant. D’une certaine façon, dans les deux cas, l’ainé est coupable. Plusieurs années après, ces deux ainés, Reginald et Caroline forment un couple apparemment heureux.

La personnalité de ces personnages m’intéresse particulièrement et je ne peux m’empêcher de m’interroger : comment et pourquoi un enfant agit-il ? Quel malaise ou déséquilibre se cache derrière un tel comportement? Comment l’adulte qu’il devient vit-il avec cette culpabilité? Oui, je sais, là c’est la psy qui parle…

Dans le cadre d’une nouvelle, il est important que le lecteur entre rapidement dans l’histoire et qu’il s’attache aux personnages en un minimum de pages. Et Clélia Valmont remplit le contrat puisqu’elle nous place directement au cœur de l’action et de ce qui fait le sel de l’histoire.

Par contre, j’ai trouvé qu’il y avait parfois un peu trop de détails qui n’apportent aucun plus à l’histoire (comme ces infos sur le fleuve Congo, par exemple). Et le fait de faire passer ces informations via des notes de bas coupe l’élan de lecture alors que ces éléments auraient peut-être pu être intégrés dans le texte.

En tout cas, cette courte nouvelle me donne envie d’en savoir plus sur ces personnages et sur la façon dont ils gèrent la situation. L’histoire se lit bien et est un très bon teasing de la saga à suivre, qu’il me tarde de découvrir.

Remerciement à l’auteure pour cette lecture.


Le Triptyque : Asphyxie – Clélia Valmont – Autoédition

Un commentaire sur “Le Triptyque : Asphyxie – Clélia Valmont

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :