Les dédicaces – Cyril Massarotto

Note : 3 sur 5.

De Claire, on ne sait pas grand-chose, sinon qu’elle vit à Paris et collectionne les livres dédicacés. Son plus grand plaisir est d’écumer les librairies à la recherche de ces trésors qui font de chaque livre un objet unique et précieux,  » parce que la dédicace ajoute une histoire à l’histoire « . Chez un bouquiniste, elle tombe sur un livre dont la dédicace lui laisse une désagréable impression de vulgarité.
L’auteur, Frédéric Hermelage, laisse son numéro de téléphone à une certaine Salomé, assorti d’un compliment outrancier. Seulement, à la lecture, le roman est à l’opposé de la dédicace. Subtil, élégant. Comment expliquer un tel contraste ?
De librairies en Salons du livre, Claire va alors se lancer sur les traces de cet écrivain discret, jusqu’à franchir les règles de la fiction.

Avis

La narratrice, Claire, est passionnée par les livres dédicacés, qu’elle déniche chez les bouquinistes parisiens. En lisant ses rituels de lectrice (tasse de thé, biscuits spéculoos à portée de la main, choix du fauteuil préféré) et ses manies (recherches Wikipédia, liste informatisée de sa collection), je me retrouvais assez bien dans ce personnage

La découverte d’une dédicace particulièrement osée la fait s’intéresser à son auteur, Frédéric Hermelage, qu’elle va tenter de rencontrer et dont elle va se rapprocher. Et c’est là que mon intérêt pour ce roman a commencé à s’émousser. Les protagonistes entament une histoire d’amour contrariée, où chacun joue un double jeu, et dans laquelle, finalement, le livre n’est que le vecteur qui a permis leur rencontre. Personnellement, je pensais que les livres occuperaient une plus grande place et que la thématique des dédicaces serait davantage au centre du roman avec, peut-être, des anecdotes amusantes. Bref, je n’ai pas été emballée par l’histoire.

Par contre, j’ai beaucoup aimé le fait que Les dédicaces provoque une réflexion très intéressante sur ce qui fait la valeur d’un livre. Est-ce son contenu, l’auteur, la dédicace? En réalité, la valeur d’un ouvrage dépend de chacun et peut être envisagée sous l’angle commercial ou sentimental. Parfois, un livre a de la valeur parce qu’il est arrivé entre nos mains dans des circonstances particulières ou parce qu’il nous a été offert par une personne bien précise.

Pour Claire, la dédicace rend le livre sacré et a même plus d’intérêt que le roman. Grâce à elle, j’ai même découvert certaines pratiques auxquelles je n’avais jamais prêté attention comme ces auteurs qui choisissent de poser leur dédicace soit sur la page de garde soit sur la page de titre. Personnellement, j’ai quelques romans dédicacés d’Harlan Coben, de Nadine Monfils ou encore de David Foenkinos que je garde, mais j’aime aussi que mes proches dédicacent les livres qu’ils m’offrent. Mais, ma bibliothèque n’étant pas extensible à l’infini, je limite le nombre de livres que je garde. Je ne cours donc pas après les dédicaces et il m’arrive souvent de donner les livres lus, qu’ils soient dédicacés ou non.

Au fil du roman, les personnages de Claire et de Frédéric ont commencé à m’énerver et j’ai perdu toute sympathie pour eux, malgré notre passion commune pour les livres. Leurs jugements sans appel sur les auteurs et les romans m’ont paru déplacés. Ainsi, selon eux, il existe une sous-littérature dont font partie les romans feel good ou les polars. Tout comme ils classent les auteurs, estimant qu’Anna Gavalda, Marc Levy ou encore Fred Vargas sont des sous-auteurs qui ne méritent pas d’être publiés. Evidemment, c’est un avis qui est partagé par de nombreuses personnes mais je dois dire que le fait de le lire dans un roman m’a particulièrement dérangé. Je ne sais pas quelle était l’intention de Cyril Massarotto mais si c’était de susciter la polémique, c’est réussi.

Au final, j’ai été plutôt déçue de ce roman, ce n’est clairement pas mon préféré de cet auteur.

Et vous, quel est votre rapport aux livres dédicacés? Que pensez-vous de cette réflexion sur la valeur des livres?


Les dédicaces – Cyril Massarotto – Editions Flammarion – 2020

Du même auteur

2 commentaires sur “Les dédicaces – Cyril Massarotto

Ajouter un commentaire

  1. Je suis tellement d’accord avec votre critique que j’aurais pu tout simplement commenter « idem ». ;D C’était un roman très bien parti et au bout d’un moment le côté critique parfois presque mesquin des personnages est irritant… Ceci dit, j’en ai beaucoup appris sur les dédicaces, auquelles je ne m’intéresse pas particulièrement à la base… Merci pour cette critique!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :