Pour quand tu seras grande – Véronique Gallo

Note : 5 sur 5.

Sur le point de rentrer chez elle, Marie sent ce poids qui lui pèse sur la poitrine depuis quelques temps. Derrière la porte, sa mère, régente dépassée, ignore Léna, la petite dernière, qui s’époumone à l’étage tandis que les deux aînés, Jean et Tom, ont transformé le salon en cabane et son père en Davy Crockett résigné. Et son mari qui est encore aux abonnés absents… Marie rêverait de tout envoyer valser, là, d’un coup.
Mais le lendemain, le père de Marie se suicide. Sans un mot. La brutalité de la mort pulvérise la dernière digue. Si elle ne veut pas sombrer et tout perdre, Marie doit plonger aux racines de l’inexplicable.

Avis

Je connaissais Véronique Gallo pour ses capsules humoristiques « Vie de mère » et, grâce à ce roman, je découvre à présent l’écrivain.

Dès le départ, j’ai aimé le ton direct de ce roman et j’avais même l’impression d’entendre Véronique Gallo dans certaines expressions. Mais bien vite, l’humoriste s’est effacée pour laisser la place à la narratrice Marie.

Mère de trois enfants en bas âge, affublée d’un mari absent et d’une mère surexcitée qui lui fait sans cesse la morale, Marie est à bout. Elle se sent de plus en plus souvent oppressée par les cris permanents et les sollicitations. Après une troisième grossesse, elle manque d’énergie et puise dans ces dernières ressources.

Alors, lorsque son père qu’elle adorait se suicide, tout son monde s’effondre, la laissant hébétée par l’incompréhension et la douleur. Mais elle doit rester forte pour soutenir sa famille, alors elle fait bonne figure et décide de mettre une sparadrap sur la plaie. Ca tiendra. Il faut que ça tienne.

Vous l’aurez compris, Pour quand tu seras grande n’est pas une histoire amusante mais elle est tellement bien racontée, au plus près des émotions de Marie, que j’ai été charmée. L’écriture est sensible et décrit très bien les comportements et émotions de chacun, qu’il s’agisse des adultes ou des enfants, face au cataclysme de la mort d’un proche.

Un roman qui questionne la famille et ses inévitables secrets, la maternité et la charge mentale des mères, le couple et la normalité relative dans ces domaines. L’identité aussi. Un roman dans lequel beaucoup de femmes se reconnaitront.

Un récit fort, qu’on lit parfois comme en apnée, qui provoque beaucoup d’émotions et qui m’a laissée avec la gorge serrée.


Pour quand tu seras grande – Véronique Gallo – Editions Héloïse d’Ormesson – 2020

Un commentaire sur “Pour quand tu seras grande – Véronique Gallo

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :