La chasse est ouverte – David Osborn

Note : 3 sur 5.

Ken Frazer, Greg Anderson et Art Wallace ont pris l’habitude de chasser chaque saison dans une région sauvage du Canada.
Une drôle de chasse pour laquelle ils rabattent un curieux gibier, une chasse à laquelle la prudence exige de ne convier personne.
Cet automne-là, les proies s’appellent Nancy et Martin et tout se passe comme d’habitude – à ceci près que, cette fois, leurs déchaînements ont un témoin.
Un homme armé qui attend son heure pour commencer sa propre traque.

Avis

Amis depuis l’université, Ken Frazer, Greg Anderson et Art Wallace sont restés très proches à l’âge adulte et partent chaque année pour 15 jours de chasse dans leur cabane perdue dans les bois. Le programme de ce séjour est simple : alcool, sexe et massacre de tous les animaux qui passent à portée de leurs fusils.

Dans ce roman, les personnalités sont bien dessinées et on prend immédiatement en grippe ces trois individus abjects, dépravés, avides de sexe et sans aucun respect pour la vie.

Alors que Martin passe plutôt inaperçu, j’ai trouvé qu’un effort particulier avait été fait sur le personnage de Nancy. Elle qui pensait passer un weekend avec son amant se fait enlever et se retrouve mêlée à cette chasse hors du commun. Ses réactions alternent entre la terreur de ne pas connaître le sort qui lui est réservé et des tentatives désespérées pour se rassurer, notamment en tentant de séduire le trio.

La chasse est ouverte est un roman plus descriptif que je ne l’aurai imaginé et, pendant une grande partie de ma lecture, j’ai davantage ressenti le malaise que la tension.

Le roman devient vraiment intéressant lorsque le trio infernal devient lui-même la proie d’un autre chasseur embusqué, qui utilise leurs codes pour les piéger. La tension se fait alors vraiment ressentir et j’ai avalé les derniers chapitres d’une traite.

Le final réserve d’autres surprises mais je l’ai trouvé un peu bâclé et trop vite expédié.

La chasse est ouverte a été adapté au cinéma en 1974 sous le titre La chasse sanglante.

Remerciement à Archipoche pour cette lecture.


La chasse est ouverte – David Osborn – Archipoche – 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :