Dojoji et autres nouvelles – Yukio Mishima

Cover Dojoji et autres nouvelles Yukio Mishima Carnet de lectureDe l’univers des geishas aux rites sacrificiels des samouraïs, de la cérémonie du thé à la boutique d’un antiquaire, Mishima explore toutes les facettes d’un japon mythique, entre légende et tradition.

Avis

Dans ce recueil de nouvelles, Yukio Mishima nous dévoile les coulisses du Japon.

On y découvre les superstitions et croyances des geishas (Les sept ponts) qui s’accompagnent de toute une série de règles à respecter. Comme, par exemple, le fait de passer sept ponts et d’effectuer une prière sur chacun d’eux pour que la lune exauce leurs vœux. 

L’importance des convenances dans les relations aux autres (La perle) et le respect des traditions sont aussi au cœur de ce recueil.

J’ai été particulièrement marquée par la troisième nouvelle Patriotisme. Elle évoque le destin d’un couple de jeunes mariés dont l’homme est Lieutenant dans l’armée impériale. Soumis à l’Empereur mais homme d’honneur avant tout, il décide de se donner la mort  au moyen de son sabre pour ne pas avoir à trahir ses hommes qui se trouvent dans une situation délicate. Sa jeune épouse, suivant la tradition, choisit de l’accompagner dans la mort. Le texte est impressionnant, saisissant de détails pour un drame qui laisse sans voix tant cela nous parait éloigné de notre mode de vie occidental.

De façon générale, j’aime l’écriture particulière que l’on retrouve dans la littérature japonaise. Les histoires sont épurées de tout détail insignifiant, elles vont droit à l’essentiel mais avec une sorte de retenue dans les propos. Avec Yukio Mishima, même la violence du hara-kiri est belle à lire.

J’aime cette façon exceptionnelle de décrire l’amour et le désir charnel, tout en retenue, avec tendresse et douceur, sans jamais tomber dans la vulgarité. Typique aussi de l’écriture japonaise, le côté contemplatif, l’importance de la nature et des saisons, dans des textes descriptifs mais pas rébarbatifs.

Dojoji et autres nouvelles s’apparente à un recueil des petits contes, qui nous font voir différentes facettes du Japon, pour une immersion dans un autre monde.

Un petit recueil que j’avais dans ma bibliothèque depuis des lustres, que je suis finalement contente d’avoir sorti. Une belle découverte.


Dojoji et autres nouvelles – Yukio Mishima – Editions Gallimard – 1983

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :