Louise des ombrages – Yves Viollier

Cover Louise des ombrages Yves Viollier Carnet de lectureLe père et la fille se tenaient par la main, les yeux fermés. On aurait dit qu’ils dormaient.
 » On les a trouvés ainsi que je le raconte dans leur maison des Ombrages. C’était après la Grande Guerre, au Gué-des-Marais. En ce temps-là, on ne pardonnait pas le suicide. Alors, le père et la fille !
Louise, jeune artiste-peintre au talent précoce, exposait déjà dans les salons en compagnie des plus grands. Elle avait un bel avenir. La loi du silence a pesé sur le village. Des bruits ont couru sans que le mystère soit élucidé.

Avis

Louise des Ombrages est l’histoire romancée de la peintre Marie Renard, connue pour ses œuvres représentant notamment les marais de son village.

Avec ce roman, Yves Viollier nous propose une immersion totale dans une autre époque et dans un lieu chargé de traditions et de coutumes.

On est directement plongé dans cette époque de dur labeur dans les champs et avec les bêtes. Lorsque la guerre de 1914 éclate, le père Athanase est envoyé au front et en reviendra meurtri physiquement et mentalement. Et lorsque sa mère meurt, Louise se retrouve seule à s’occuper de son père.

Un village où tout le monde se connait, où aucun secret ne perdure très longtemps et où les commérages vont bon train. Alors, quand Louise accouche d’un enfant dont on ne connait pas le père et qu’elle se suicide avec son propre père quinze jours après la naissance du petit Marcellin, tout le monde commente l’événement. Mais, en réalité, personne ne comprend ce geste.

Louise avait 25 ans, elle était une artiste peintre reconnue et professeur d’art, elle avait la vie devant elle. Mais, à cette époque, être fille-mère célibataire est un sacrilège. Ce que le prêtre de la paroisse ne manque pas de faire comprendre, acceptant du bout des lèvres de baptiser Marcellin un jour de pluie, à l’aurore.

Yves Viollier dresse un portrait bienveillant de ces personnages malmenés par la vie, ce qui nous les rend attachants.

Son écriture, toujours délicate, sensible et pudique, nous fait voir les dessous d’une famille particulière, sans jamais juger des comportements des protagonistes.

Et même si Louise des Ombrages souffre parfois de quelques longueurs, cela reste un très bon roman comme sait les écrire Yves Viollier.

Remerciement aux Editions Presses de la Cité pour cette lecture.

 


Louise des Ombrages – Yves Viollier – Editions Presses de la Cité – 2020

Du même auteur

 

Un commentaire sur “Louise des ombrages – Yves Viollier

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :