Et les vivants autour – Barbara Abel

Cover Et les vivants autour Barbara Abel Carnet de lectureVoilà quatre ans que l’ombre de Jeanne plane sur eux. Comme s’ils n’avaient plus le droit de vivre pour de vrai tant qu’elle était morte pour de faux.
Cela fait quatre ans que la vie de la famille Mercier est en suspens. Quatre ans que l’existence de chacun ne tourne plus qu’autour du corps de Jeanne, vingt-neuf ans. Un corps allongé sur un lit d’hôpital, qui ne donne aucun signe de vie, mais qui est néanmoins bien vivant. Les médecins appellent cela un coma, un état d’éveil non répondant et préconisent, depuis plusieurs mois déjà, l’arrêt des soins. C’est pourquoi, lorsque le professeur Goossens convoque les parents et l’époux de Jeanne pour un entretien, tous redoutent ce qu’ils vont entendre. Ils sont pourtant bien loin d’imaginer ce qui les attend. L’impensable est arrivé. Le dilemme auquel ils sont confrontés est totalement insensé et la famille de Jeanne, en apparence si soudée, commence à se déchirer autour du corps de la jeune femme…

Avis

#lemoisbelge se poursuit avec le nouveau roman de Barbara Abel.

Et les vivants autour évoque le destin de Jeanne, 29 ans, inconsciente dans un lit d’hôpital depuis quatre ans suite à un accident de voiture, et de sa famille.

Plusieurs personnage tournent autour de Jeanne. Son père Gilbert qui ne sait pas comment se comporter quand il va la voir ni quoi dire, mal à l’aise; sa mère, Micheline, qui va la voir tous les jours et lui parle comme si de rien n’était. Lorsque l’on évoque la possibilité de débrancher Jeanne, son monde s’effondre, angoissée à l’idée de voir sa raison de vivre, sa seule occupation disparaître; Charlotte la grande sœur qui a oublié qui elle était et ses rêves, qui semble traverser un tunnel sans fin depuis quatre ans et Jérôme, le mari de Jeanne, écrasé par la culpabilité, qui vivote comme il peut.

Leur vie a trébuché il y a quatre ans, changeant leurs perceptions des choses et modifiant leurs perspectives d’avenir de façon radicale, les laissant en suspens, dans l’attente d’un hypothétique réveil de Jeanne.

Le roman traite du délicat sujet de l’acharnement thérapeutique. Jusqu’où aller? Pendant combien de temps? Prolonger artificiellement la vie a-t-il un sens?

Finalement, la situation particulière de Jeanne met au jour des tensions familiales, des rancunes et des jalousies tues jusque là. Tout à coup, le silence laisse la place aux questions, aux règlements de comptes et aux révélations fracassantes. Petit à petit, les façades se fissurent et les masques tombent, laissant entrevoir la partie sombre de chacun.

Comme toujours, Barbara Abel prend plaisir à jouer avec le lecteur, distillant des indices qui le mène sur de fausses pistes tout au long du roman.

Et les vivants autour se lit facilement, on est rapidement pris par l’histoire mais ce n’est pas mon roman préféré de l’auteure belge. Il m’a manqué ce petit quelque chose pour en faire un coup de cœur.

Remerciement aux Editions Belfond pour cette lecture.

 


Et les vivants autour – Barbara Abel – Editions Belfond – 2020

Du même auteur

 

 

 

 

 

 

3 commentaires sur “Et les vivants autour – Barbara Abel

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :