Celle qui pleurait sous l’eau – Niko Tackian

Aujourd’hui, Clara n’est plus qu’un dossier sur le bureau de Tomar Khan. On vient de la retrouver morte, flottant dans le magnifique bassin Art Déco d’une piscine parisienne. Le suicide paraît évident.
Tomar est prêt à fermer le dossier, d’autant qu’il est très préoccupé par une enquête qui le concerne et se resserre autour de lui. Mais Rhonda,son adjointe, veut comprendre pourquoi une jeune femme aussi lumineuse et passionnée en est venue à mettre fin à ses jours. Elle sent une présence derrière ce geste. Pas après pas, Rhonda va remonter jusqu’à la source de la souffrance de Clara. 

Avis

Il y a des romans comme ça. Vous les ouvrez en toute innocence et il vous est ensuite impossible de les refermer pour vaquer à vos petites occupations habituelles. Eh bien, Celle qui pleurait sous l’eau est de ceux-là!

Je n’ai absolument rien à redire à ce roman. Les chapitres courts incitent à la lecture, l’écriture est efficace et va droit à l’essentiel sans un mot de trop. On n’a pas le temps de s’ennuyer et c’est ce qu’on recherche dans un roman policier, non?

Ce roman est ma première rencontre avec Tomar Khan et son équipe : Dino, Francky et Rhonda (qui est aussi la compagne de Tomar). Un groupe d’enquêteurs auquel on s’attache, chacun avec son passé, ses squelettes dans le placard et ses problèmes à régler. Mais les infos personnelles sont bien dosées et n’empiètent pas trop sur l’enquête en cours, donc ça me convient parfaitement.

L’enquête nous emmène sur le délicat terrain des violences conjugales, à la rencontre de ces pervers qui prennent plaisir à rabaisser les autres, jusqu’à les pousser au « suicide forcé ». Un sujet qui est trop souvent uniquement porté par les femmes et que l’on découvre ici sous la plume d’un écrivain masculin. Intéressant!

Je pense pouvoir dire que mon premier rendez-vous avec Niko Tackian a été une réussite, ce qui me donne envie de lire ses autres romans (et il y en a un paquet à rattraper!). Lequel me conseillez-vous en premier?

Remerciement aux Editions Calmann-Lévy pour cette agréable lecture.

 


Celle qui pleurait sous l’eau – Niko Tackian – Editions Calmann-Lévy – 2020

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :