Dark web – Dean Koontz

Cover Dark web Dean Koontz Carnet de lectureJane Hawk, inspectrice du FBI, refuse de croire que son mari se soit donné la mort. Pour elle, il y a une autre raison. Sa conviction en sort renforcée lorsqu’elle apprend qu’une vague inexpliquée de suicides frappe le pays.
Quitte à se mettre à dos sa hiérarchie – qui souhaite étouffer l’affaire –, Jane veut des réponses, quel qu’en soit le prix… Or, son enquête dérange. Ses ennemis de l’ombre détiennent un secret si terrifiant qu’ils sont prêts à tout pour l’éliminer.

Avis

Alors que Jane enquête sur le suicide suspect de son mari, elle découvre une machination bien plus importante, un complot gigantesque impliquant le gouvernement américain.

En lisant la quatrième de couverture, je dois dire que je ne m’attendais pas à cette thématique. On se retrouve dans un monde un peu futuriste où l’industrie des biotechnologies s’est tellement développée qu’elle est maintenant capable de prendre le contrôle d’une personne à distance.

Ces développements technologiques, s’ils sont parfois utiles à l’humain, sont ici pointés du doigt parce qu’ils sont utilisés pour surveiller les individus à travers les outils qu’ils utilisent tous les jours (GPS, ordinateurs, smartphones, etc.). Ce roman met donc l’accent sur les dérives de ces technologies qui sont utilisées sans aucun contrôle par des sociétés privées et, parfois, avec la bénédiction des Etats.

Je n’avais plu lu Dean Koontz depuis de nombreuses années, je redécouvre donc son écriture à travers ce roman interpellant et mon impression est un peu mitigée.

J’ai apprécié le fait que Dark web traite d’un sujet très pointu qui nous interroge en permanence sur les tenants et aboutissants de ces évolutions technologiques et sur leur impact dans nos vies : fait-on des tests sur des humains non consentants? Pourquoi les pousser à se suicider? Pourquoi ces personnes en particulier? Quels intérêts ces expériences servent-elles?

J’ai mis beaucoup de temps à entrer dans l’histoire, puis une accélération soudaine des événements m’a complètement happée et je me suis finalement prise au jeu. La deuxième partie du roman nous emmène de surprises en surprises (pas toujours bonnes vous l’aurez compris) dans un rythme effréné.

Mais ces moments de tension sont souvent interrompus par des détails sans importance, des scènes qui n’apportent rien au récit ou les états d’âme des personnages, ce qui m’a fait perdre le fil par moments.

La fin laisse supposer une suite aux aventures de Jane Hawk. On se retrouvera donc très bientôt pour évoquer le second tome de la série.

Remerciement aux Editions L’Archipel pour cette lecture.

 


Dark web – Dean Koontz – Editions L’Archipel – 2018

Du même auteur:

Série Jane Hawk
  1. Dark web
  2. La chambre des murmures
  3. L’escalier du diable
Autres romans

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :