Une joie féroce – Sorj Chalandon

Sur mon carnet bleu, j’ai écrit : « C’est l’histoire de trois femmes. Elles se sont aventurées au plus loin. Jusqu’au plus obscur, au plus dangereux, au plus dément. Ensemble, elles ont détruit le pavillon des cancéreuses pour élever une joyeuse citadelle. »

Avis

Jeanne a 39 ans lorsque le diagnostic de cancer du sein tombe. Tout a commencé normalement : mammographie de routine, puis échographie et ponction. Le médecin qui lâche « Il y a quelque chose » et c’est son monde qui s’écroule.

L’auteur donne uniquement la parole à Jeanne. C’est elle qui exprime sa peur, le besoin d’une présence pour partager l’angoisse et la soutenir dans cette épreuve. Mais elle trouve porte close. Son mari Matthieu est distant, pas du tout soutenant, incapable de faire face à la maladie, jusqu’à se dégonfler totalement.

Alors Jeanne se présente en guerrière, prête à entrer dans la bataille et à vaincre le mal. Evidemment, par moments, la peur la submerge, mais ses trois nouvelles amies la soutiennent et lui redonnent confiance en l’avenir. Unies par la maladie et la chimiothérapie, elles font face à l’adversité ensemble.

Finalement, Une joie féroce est un roman positif malgré sa thématique. J’ai été impressionnée par la capacité de l’auteur à se mettre dans la peau d’une femme, et d’une femme touchée par le cancer du sein en particulier. Les sensations et émotions évoquées sont très réalistes, tout comme la réaction du mari, plus fréquente qu’on ne le pense.

D’autant que la lectrice, Valérie Muzzi, incarne parfaitement tous les personnages, nous faisant ressentir les choses de l’intérieur.

Par contre, j’a trouvé que les histoires familiales des personnages étaient un peu lourdes. L’auteur remonte à mon goût un peu loin dans l’Histoire, évoquant le comportement des anciens pendant la guerre, qui a encore des répercussions sur les personnages aujourd’hui.

Et puis, je n’ai pas compris le projet fou que ces quatre femmes mettent sur pied. Impression que l’auteur est parti dans un délire dont je ne comprends ni le sens ni l’utilité dans le récit. Ce qui m’a surtout dérangé est le fait que cet événement nous éloigne du sujet de base et du ressenti des personnages face à la maladie.

Un roman puissant, réjouissant malgré tout et un auteur que je vais probablement relire.

Remerciement à Audiolib pour cette lecture.

 


Une joie féroce – Sorj Chalandon – Audiolib – 2019

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :