L’ombre de la menace – Rachel Caine

La vie sans histoire de Gina Royal et de ses deux enfants vole en éclats lorsque la police découvre un corps sans vie pendu dans le garage familial – qui a servi pendant des années de boucherie humaine au mari de Gina, Melvin.
Ce dernier est emprisonné, Gina est acquittée. Mais l’opinion publique reste persuadée qu’elle était au courant et qu’elle participait elle- même à ces meurtres.
Gina est alors victime de harcèlements, d’insultes et de menaces, si bien qu’elle et ses deux enfants sont sans cesse obligés de fuir et de changer d’identité.
En arrivant à Stillhouse Lake, la vie semble enfin leur sourire pour la première fois depuis longtemps. Personne ne les reconnaît. Mais deux nouveaux meurtres ont lieu, qui rappellent étrangement le modus operandi de Melvin…

Avis

L’ombre de la menace se centre sur la façon dont Gina a vécu la découverte des agissements de son mari, son procès à elle et la fuite effrénée qui s’en est suivie. Et pour Gina et ses enfants, les déménagements et changements d’identités répétés commencent à être difficiles à vivre. Tous aimeraient se poser et jouir d’une certaine stabilité.

Malheureusement, à l’époque d’Internet et des réseaux sociaux, les nouvelles se propagent vite et Gina reste sur le qui-vive, surveillant les trolls qui déversent leur haine à l’égard de sa famille. Parce que ce roman, au-delà de la fiction, c’est aussi une critique de notre société. Certaines personnes profitant du relatif anonymat de leurs écrans pour accuser, menacer et faire circuler des propos haineux, parfois très virulents.

Au départ, on s’interroge sur la santé mentale de Gina. Est-elle parano ou les menaces dont elle parle sont-elles réelles? Elles paraissent tellement énormes que l’on est en droit de se poser la question. Et même si on sait que la majorité de ces trolls ne passeront jamais à l’acte, il y a les autres…

En tout cas, la tension est palpable et Gina se tient prête à réagir ou à fuir à tout moment (elle suit des cours de tir, possède des armes à feu à la maison, surveille la maison à distance, s’entraîne physiquement…).

Et si les enfants tiennent miraculeusement le coup face aux meurtres de leur père et au déferlement de haine, Melvin, l’ex-mari de Gina, est particulièrement inquiétant. Il apparaît comme un véritable psychopathe dénué de toute émotion, pour qui les humains sont de vulgaires objets destinés à satisfaire ses penchants meurtriers. Très intelligent, il a réussi à se cacher sous un masque d’honnêteté pendant des années, ne laissant rien paraître de son « activité complémentaire ». Même Gina n’a rien vu.

Bref, L’ombre de la menace est un roman prenant, dont les pages s’avalent comme pour rien. On ne voit pas le temps passer. Il se termine sur un rythme endiablé mais la fin reste ouverte, laissant craindre d’autres attaques pour Gina et ses enfants et, peut-être, d’autres aventures. Qui sait?

Remerciement aux Editions L’Archipel pour cette lecture.

 


L’ombre de la menace – Rachel Caine – Editions L’Archipel – 2019

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :