L’ombre de la baleine – Camilla Grebe

Quand des cadavres de jeunes hommes échouent sur les côtes de l’archipel de Stockholm, la jeune flic Malin et son supérieur, Manfred, sont missionnés pour résoudre ce sombre mystère. Hélas, chacun est plus vulnérable que d’habitude : Malin est très enceinte, et Manfred meurtri par le terrible accident qui a plongé sa petite fille dans le coma.
En parallèle, nous rencontrons Samuel, adolescent rebelle, dealer à mi-temps, élevé par une mère célibataire aussi stricte que dévote. Sa vie bascule quand celle-ci jette à la poubelle des échantillons de cocaïne que le baron de la drogue de Stockholm lui a confiés.

Avis

La particularité de ce livre audio tient dans le fait qu’il y a trois lecteurs, chacun représentant un protagoniste. Je crois que c’est la première fois que je suis confrontée à cette façon de faire et je trouve que c’est un choix judicieux dans le cadre de ce roman. Choix qui a peut-être été guidé par la structure du roman puisque chaque chapitre donne la parole à un personnage précis.

Mon avis sur L’ombre de la baleine est un peu mitigé mais je n’arrive pas à déterminer si c’est le roman qui est en cause ou les lecteurs.

En ce qui concerne le roman, le démarrage est plutôt lent, les descriptions sont nombreuses et les faits sont d’une banalité affligeante. Ce n’est qu’au dernier quart du roman que j’ai vraiment ressenti la tension de l’enquête et que je me suis sentie impliquée dans l’histoire.

Les personnages ne m’inspirent pas vraiment de sympathie ou d’empathie. Les détails de la vie privée de Manfred et ses inquiétudes quant à la santé de son bébé n’ont aucun rapport avec l’enquête; Samuel m’énervait tant il manque de maturité et de clairvoyance. Seule Pernilla m’a touchée. Élevée dans les respects des règles religieuses et morales, endoctrinée par des pasteurs qui la tenaient sous leur coupe, elle se sent totalement perdue quand le rempart de la religion tombe. Pourtant, elle fait preuve d’un grand courage en allant à l’encontre de ses croyances et en osant affronter un monde qu’elle ne connait pas pour sauver son fils.

Dans un livre audio, le choix du lecteur est capital. Dans le cas présent, j’avoue ne pas avoir été emportée par la prestation des lecteurs, qui mettaient peu de variations dans leurs intonations. Et quand un roman est lu sur un ton monocorde, il est difficile de ressentir la tension d’une enquête…

Ce n’est qu’à la toute fin du roman que l’on comprend l’enjeu réel de cette histoire. Et je dois dire que cette partie-là m’a particulièrement intéressée.

Camilla Grebe analyse de façon réaliste la place que prennent les réseaux sociaux dans la vie des gens, entraînant certaines dérives pouvant entretenir des maladies mentales existantes et modifiant le comportement des internautes. Elle prend appui sur des études en psychologie pour nous faire réfléchir à notre utilisation des réseaux sociaux, établissant un lien entre le besoin de reconnaissance grandissant et les réseaux sociaux.

 

Remerciement à Audiolib pour cette découverte.

 


L’ombre de la baleine – Camilla Grebe – Audiolib – 2019

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :