Un jour comme les autres – Paul Colize

Cover Un jour comme les autres Paul Colize Carnet de lecture

Emily vit seule en Italie où elle passe ses journées à trouver le mot juste – elle est traductrice littéraire de métier – et à faire parler les chiffres qu’elle affectionne. Mais surtout, elle passe ses journées à attendre.
614 jours qu’elle attend. Presque deux années à se repasser en boucle la dernière journée d’Éric. En apparence un jour comme les autres. À essayer de comprendre. À ne pas pouvoir faire son deuil.

Avis

Une grande partie du roman se concentre sur Emily, la compagne d’Eric Deguide, 34 ans, disparu du jour au lendemain. Après plusieurs mois sans nouvelles, elle reste profondément marquée, espérant son retour et perpétuellement sur le qui-vive.

Jusqu’au jour où un message apparemment anodin, placé sur un forum d’enquêtes criminelles pose question et débouche sur la découverte de faits étranges, de comportements qui ne correspondent pas à Eric ni à ses convictions profondes. Parce que ce dernier, fervent défenseur des droits humains, s’était fait quelques ennemis.

J’aime les romans de Paul Colize parce qu’il les ancre dans la réalité. Qu’elle soit géographique (l’histoire se déroule en Belgique, dans la commune d’Ixelles, on parle des Lacs de l’Eau d’Heure, de la gare de Liège…) mais aussi en lien avec l’actualité (il est ici question du Kasakhgate).

Un jour comme les autres n’est pas du tout un roman linéaire. Au contraire, j’ai eu l’impression que l’auteur prenait un malin plaisir à brouiller les pistes, construisant la trame petit à petit, mêlant rapports divers, extraits de journaux et avis de disparition.

Les chapitres sont courts et donnent la parole à une multitude de personnages, dont la liste présentée en début d’ouvrage est bien utile pour éviter que l’on s’y perde. Le tout sur des airs d’opéras italiens, qu’Emily affectionne.

Mais, malgré tous ces éléments positifs et la plume indéniable de l’auteur, je n’ai pas vraiment réussi à m’attacher aux personnages ni à m’intéresser à l’histoire. Peut-être n’était-ce pas le bon moment pour moi…


Un jour comme les autres – Paul Colize – Editions Hervé Chopin – 2019

Du même auteur:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :