Le labyrinthe des esprits – Carlos Ruiz Zafon

Cover Le labyrinthe des esprits Carlos Ruiz Zafon Carnet de lectureDans la Barcelone franquiste, la disparition d’un ministre déchaîne une cascade d’assassinats, de représailles et de mystères. Mais pour contrer la censure, la propagande et la terreur, la jeune Alicia Gris, tout droit sortie des entrailles de ce régime nauséabond, est habile à se jouer des miroirs et des masques.
Son enquête l’amène à croiser la route du libraire Daniel Sempere. Il n’est plus ce petit garçon qui trouva un jour dans les travées du Cimetière des Livres oubliés l’ouvrage qui allait changer sa vie, mais un adulte au cœur empli de tristesse et de colère. Le silence qui entoure la mort de sa mère a ouvert dans son âme un abîme dont ni son épouse Bea, ni son jeune fils Juliàn, ni son fidèle compagnon Fermin ne parviennent à le tirer. En compagnie d’Alicia, tous les membres du clan Sempere affrontent la vérité sur l’histoire secrète de leur famille.

Avis

Après L’ombre du vent, Le jeu de l’ange et Le prisonnier du ciel, voici enfin le dernier roman de la série Le cimetière des livres oubliés!

On retrouve certains personnages emblématiques des romans précédents comme Fermin et Daniel, tandis que d’autres s’ajoutent. Notamment Alicia, qui recherche le ministre de l’Education disparu. La découverte d’un livre ancien interdit par le régime, « Le labyrinthe des esprits », constitue le fil rouge de l’enquête et met au jour des secrets particulièrement inavouables. Comme souvent dans les romans de Carlos Ruiz Zafon, le roman est aussi l’occasion de relater l’histoire de l’Espagne, ici sous le régime de Franco.

Alors que Le labyrinthe des esprits est censé clôturer la série et dévoiler les liens qui existaient entre les différents tomes, j’ai eu, pour ma part, beaucoup de difficulté à replacer cette histoire dans l’ensemble. Il faut dire que j’ai lu Le prisonnier du ciel en 2013, ce qui est un peu loin pour que je me souvienne précisément de tous les personnages et événements marquants. D’ailleurs, beaucoup des personnages de ce roman ne m’évoquaient rien ou très vaguement. Finalement, Le labyrinthe des esprits m’est apparu comme un roman indépendant des autres, les événements passés n’étant pas rappelés ou très brièvement.

L’histoire est plutôt lente et l’enquête particulièrement compliquée au vu des nombreux personnages et imbrications évoqués. Alors que j’étais très enthousiaste au départ, me laissant bercer par la voix de Frédéric Meaux, j’ai peu à peu ressenti un ennui certain face à cette histoire particulièrement longue.

Il faut dire que c’est la première fois que j’étais confrontée à un livre audio de 28h30! En réalité, étant donné que je lis relativement vite, je pense que ma lecteur aurait été plus rapide en version papier (ce qui permet aussi de sauter les passages trop descriptifs) que via la lecture audio, où l’on est obligé de suivre le rythme du lecteur.

Le labyrinthe des esprits n’est donc pas un coup de cœur, le meilleur de la série, selon moi, étant toujours L’ombre du vent.

Remerciement à Audiolib pour cette lecture.

 


Le labyrinthe des esprits – Carlos Ruiz Zafon – Audiolib – 2019

Du même auteur:

Série Le cimetière des livres oubliés
  1. L’ombre du vent
  2. Le jeu de l’ange
  3. Le prisonnier du ciel
  4. Le labyrinthe des esprits
Cycle de la brume
  1. Le prince de la brume
  2. Le palais de minuit
  3. Les lumières de septembre
Autres romans

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :