Martin Eden – Jack London

Récit d’un écrivain né dans les bas-fonds, homme de rien basculé dans la bourgeoisie qui croit tenir sa revanche sur la vie… C’est aussi la rencontre d’un homme et d’une femme.

Avis

Ce roman met l’accent sur le personnage très intéressant de Martin Eden. Âgé de 20 ans, il travaille comme marin et n’a connu qu’une vie de labeur. Il est un peu rustre et direct, il parle le langage des bas-fonds mais est sensible au beau (la peinture, la poésie, la musique), ce qui le distingue de ces congénères marins.

Alors, lorsqu’il entre dans une famille bourgeoise, il mesure toute la différence de classes sociales entre lui et les Morse. Il tombe amoureux de Ruth et se met en tête d’atteindre son niveau. Il apprend à se comporter en gentleman, il améliore sa grammaire et étoffe son vocabulaire, il lit énormément. Tout l’intéresse et il dévore les ouvrages de littérature et de poésie. Son intérêt pour les sciences et les mathématiques est presque contagieux tant il prend conscience, tout à coup, que les phénomènes naturels qu’il a pu observer sont logiques et régis par des lois scientifiques universelles.

Il se découvre également une passion pour l’écriture mais Ruth, qui le guide dans ses apprentissages, n’y croit pas et le dissuade de persévérer. Et finalement, l’image que Martin avait de la bourgeoisie, libre et cultivée, s’écorche. Parce que Ruth n’a connu que les études et la richesse, elle a été protégée du monde extérieur et est incapable de se mettre à la place de Martin. Elle n’a pas conscience, par exemple, des moyens financiers limités du jeune homme mais le pousse à entamer des études à temps plein.

Le personnage de Martin Eden est particulièrement attachant. Peu scolarisé, il rêve d’ascension sociale et passe par l’étude et le développement de ses connaissances pour être à la hauteur de la femme qu’il aime. 

Denis Podalydès est un lecteur hors pair. Il arrive à nous placer dans la peau de Martin, on suit ses efforts pas à pas, avec ses petites victoires et son quotidien morose, comme si on y était.

Initialement publié en 1909, Martin Eden a fait l’objet de nombreuses polémiques, certains pensant que ce roman était autobiographique.

 


Martin Eden – Jack London – Audiolib – 2019

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :