Un sac de billes – Joseph Joffo

Paris, 1941. La France est occupée. Joseph et Maurice, deux frères juifs âgés de dix et douze ans, partent seuls sur les routes pour tenter de gagner la zone libre.

Avis

Dans ce roman autobiographique, le narrateur est Joseph Joffo lui-même. Âgé de 10 ans, il nous raconte, avec ses mots d’enfant, la guerre, les rafles, la peur mais aussi le courage de deux frères qui ont fuit les Allemands pour sauver leur peau.

Tout commence par l’année 1941. Les Allemands sont à Paris et imposent l’étoile jaune à tous les juifs. Les Joffo, coiffeurs de père en fils, obtempèrent mais le jeune Joseph ne comprend pas pourquoi, tout à coup, le fait de porter une étoile jaune le rend différent de la veille ou des autres enfants. Fini l’insouciance de l’enfance et les jeux de billes dans la cour de l’école. Il est étiqueté « juif » et ceux qui étaient ses amis se mettent à l’insulter. Joseph, dont la famille ne vit pas spécialement dans la religion, ne comprend pas la situation au point qu’il en arrive à demander à son père « Qu’est-ce que c’est qu’un juif? ».

Puis vient la fuite vers le sud pour échapper aux rafles allemandes; de Paris à Menton puis à Nice pour ensuite partir vers les montagnes et le froid. Seul avec son frère Maurice à peine plus âgé, il parcourt les campagnes, échappe de peu aux SS, travaille pour gagner un peu d’argent et fait quelques rencontres mémorables.

J’ai beaucoup aimé cette façon qu’a Joseph Joffo de raconter son histoire. Car c’est à travers son regard d’enfant que l’on découvre les événements. Les deux enfants, chamailleurs en temps normal, grandissent tout à coup et se responsabilisent. C’est attendrissant de voir que les deux frères se soutiennent mutuellement, s’inquiètent l’un pour l’autre, même si les bagarres et engueulades l’emportent parfois.

Un roman profondément humain qui a touché un immense public et qui est très bien écrit. Un témoignage qui pose questions, qui pousse à s’interroger et fait revivre ce moment d’histoire comme si on y était.

Un sac de billes a fait l’objet de deux adaptations cinématographiques:  l’une en 1975 par Jacques Doillon et la dernière en 2017 par Christian Duguay avec Patrick Bruel et Kev Adams.

 


Un sac de billes – Joseph Joffo – Editions JC Lattès – 1973

 

 

Un commentaire sur “Un sac de billes – Joseph Joffo

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :