La mort, l’amour et les vagues – Yasushi Inoue

Cover La mort l'amour et les vagues Yasushi Inoue Carnet de lectureTrois couples se croisent. Trois couples se cherchent, s’avouent, se dérobent ou se quittent. Et la vie, petit à petit, les reprend. 
Faux-semblants des sentiments (La Mort, l’amour et les vagues), illusions perdues (Le Jardin de pierres) ou frustrations inavouées (Anniversaire de mariage), trois courts récits regroupés autour du même lieu commun : l’amour, ou plutôt la comédie de l’amour.

Avis

Ce recueil comprend trois récits publiés entre 1950 et 1951. Ils évoquent le Japon d’après la guerre sous l’angle de l’amour.

Les trois nouvelles sont assez étranges et interrogent sur le sentiment amoureux. Les personnages, plutôt antipathiques, se souviennent d’amours perdus, ils se sont mariés à des personnes qu’ils n’aimaient pas vraiment, sont emplis de doutes tant ils sont éloignés de l’amour véritable.

Le tout se lit relativement vite mais, au final, je ne sais quoi en penser.

Ce recueil ne m’a procuré aucune sensation tant les histoires sont linéaires et curieuses. Alors qu’Internet pullule de critiques élogieuses sur Yasushi Inoue, La mort, l’amour et les vagues est le troisième livre que je lis de cet auteur japonais et je n’ai toujours pas accroché.

Vu mon hermétisme à son écriture, je crois que je vais arrêter là l’exploration de son oeuvre.

 


La mort, l’amour et les vagues – Yasushi Inoue – Editions Philippe Picquier – 1999

Du même auteur:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :