La reine des neiges – Hans Christian Andersen

cover la reine des neiges disney andersen carnet de lectureAprès avoir vu La Reine des neiges version Disney, j’ai eu envie de comparer ce dessin animé au texte original d’Andersen. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a peu de ressemblances!

Le conte d’Andersen se compose de sept histoires qui mettent en scène deux enfants, Kay et Gerda. Ils sont voisins et s’aiment comme un frère et une sœur. Mais un jour, alors que Kay joue dans la neige avec son traîneau, il est emporté par la Reine des neiges. Victime d’un sortilège, il ne se rend pas compte que la Reine est méchante et l’accompagne donc au royaume de glace. Au printemps, Kay n’est toujours pas rentré au village et seule la petite Gerda s’inquiète pour son ami puis part à sa recherche.

Avis

Comme toujours dans les contes, on remarquera tout d’abord l’absence totale des parents. Juste cités au tout début, ils ne semblent pas inquiets de la disparition du petit garçon et ne partent pas à sa recherche.

Comme dans la version de Disney, c’est l’amitié/l’amour sincère qui triomphe et les obstacles qu’il a fallu dépasser vont faire grandir ses enfants et les faire devenir des adultes. Ce qui apparaît au sens propre dans l’histoire d’Andersen puisque Kay et Gerda sont des adultes lorsqu’ils reviennent au village, soit bien des années plus tard.

La temporalité est très variable puisque ce qui parait être quelques journées pour Gerda correspond en fait à plusieurs mois voire plusieurs années. Et c’est surtout le passage des saisons qui nous permet d’estimer le temps qui passe. En effet, c’est après une année de marche et quelques rencontres effrayantes que Gerda arrive en Laponie, et en particulier au Finnmark (extrême nord de la Norvège), où la Reine des neiges possède un château.

Une histoire sur l’innocence de l’enfance et la confiance aveugle qu’un enfant peut avoir vis-à-vis d’inconnus, parfois mal intentionnés. Mais certaines personnes vont tout de même aider Gerda à retrouver Kay.

Ce conte met aussi en avant le monde imaginaire dans lequel vivent les enfants, où les fleurs, les oiseaux et la rivière parlent.

Un conte noir et froid, différent de La Reine des neiges de Disney sur bien des points. En voyez-vous d’autres?

 

la reine des neiges

 


La Reine des neiges – Hans Christian Andersen – 1844

Du même auteur:

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :