Les merveilles – Claire Castillon

 » Le plaisir, ça m’avait bien secouée, mais le plaisir à faire du mal, ça devient mille fois meilleur et ce serait ma façon d’aimer. » Ainsi parle Evelyne, petite fille dérangée, puis jeune femme détraquée. A son compagnon Luiggi, le pizzaïolo, elle dit qu’elle fait des ménages dans une usine. Mais du lundi au vendredi, elle est escort-girl en secret.

Avis

Evelyne est la narratrice de cette histoire. Enfant, elle est traumatisée par la vue de son père torturant son jeune chien Lulu. Le seul défaut de ce petit être qu’elle aime par-dessus tout: aboyer en permanence et déranger les voisins. Depuis cet épisode, Evelyne développe un comportement étrange, violent et sadique. Seul Lulu compte pour elle et devient son confident.

Dès les premières pages, j’ai été étonnée par la narration particulière, faite de longues phrases, dans un langage oral et rapide. Les propos crus m’ont quelque peu heurtés tant il m’est difficile d’imaginer une jeune fille de 13 ans parlant avec autant de naturel des rapports sexuels visiblement compliqués entre ses parents et du « rond » de sa mère.

Finalement, au fil de la lecture, on s’habitue à cette écriture si particulière, qui correspond au personnage d’Evelyne. Cynique, elle est lucide sur la vie qu’elle a choisi de vivre et manie l’humour sarcastique avec brio.

Son activité professionnelle l’amène à côtoyer des hommes distingués qui lui parlent comme si elle était intéressante, lui rendant un peu de confiance en elle. Grâce à eux, elle apprend de nouvelles choses et écoute de l’opéra. Mais elle préfère son pizzaïolo Luigi à ces clients cultivés même si, le pauvre, « fait au mieux avec le scolaire qui lui reste ».

On s’attache aussi à ce personnage étrange, à ses sautes d’humeur et à son mauvais caractère. Toujours sur le fil entre contenance forcée et cocote-minute prête à exploser, Evelyne fascine autant qu’elle nous déconcerte.

Un roman étonnant auquel je ne m’attendais pas, pour lequel il m’est difficile de me positionner clairement. J’ai hâte de découvrir d’autres romans de Claire Castillon pour voir s’ils sont tous aussi insolites.


Les merveilles – Claire Castillon – Editions Grasset – 2011

Un commentaire sur “Les merveilles – Claire Castillon

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :