Le ventre de la fée – Alice Ferney

Gabriel est l’unique fils d’une femme très belle qui le chérit plus que tout au monde. Du jour où elle disparaît, l’enfant au prénom d’ange sent gronder en lui le tonnerre de pulsions effrayantes. Du ventre des fées jaillissent parfois des ogres…

Avis

Dès les premières lignes, j’ai été frappée par la poésie qui se dégage de ce récit plein de douceur et qui procure un sentiment de sérénité.

De loin la fée est une ligne dansante, un trait de lumière vaporeuse, un éclat de pastels tamisé et presque translucide comme celui des bonbons acidulés. De près elle a une chair pulpeuse et claire de pétale. On la regarde, on ne peut détacher les yeux de ce point de couleur.Dans la surprise qu’elle crée on reste un moment silencieux.

Le premier chapitre est donc d’une grande douceur et dresse le portrait d’un couple idéal et amoureux, qui accueille un petit Gabriel. Mais le deuxième chapitre est tout autre et s’ouvre sur une scène de viol qui m’a choquée. Alors que le début laisse présager un conte, Le ventre de la fée est en réalité un roman d’une grande violence.

Gabriel étant le narrateur de sa propre histoire, il nous fait entrer dans son esprit malade et nous découvrons avec horreur son goût pour la mort, le plaisir qu’il retire de la souffrance des autres et du pouvoir qu’il peut avoir sur eux. Personnage taciturne et secret, sa nature profonde passe inaperçue auprès de son entourage direct. Mais, livré à lui-même après le décès de sa mère adorée, ses penchants meurtriers et pédophiles ont alors tout le loisir de se déployer.

Car Gabriel n’a d’ange que le prénom. Le ventre de la fée a fabriqué un monstre.

Un premier roman très intéressant, qui aborde le mal qui dévore Gabriel comme un état de fait, d’un ton neutre et sans jugement. Et c’est cette confrontation entre le fond et la forme, cette écriture si fine et ciselée, qui provoque des émotions ambivalentes chez le lecteur.

Un roman à lire, agrémenté d’une peinture de Gustav Klimt en couverture.

 


Le ventre de la fée – Alice Ferney – Actes Sud – 1993

 

Cream Coffee Vector Event Ticket

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :