La petite fille de Monsieur Linh – Philippe Claudel

Présentation

Monsieur Linh est un vieil homme. Il a quitté son village dévasté par la guerre, n’emportant avec lui qu’une petite valise contenant quelques vêtements usagés, une photo jaunie, une poignée de terre de son pays. Dans ses bras, repose un nouveau-né. Les parents de l’enfant sont morts et Monsieur Linh a décidé de partir avec Sang diû, sa petite fille. Après un long voyage en bateau, ils débarquent dans une ville froide et grise, avec des centaines de réfugiés. 

Avis

Dès les premières lignes, l’écriture de Philippe Claudel, empreinte de douceur et de tristesse, nous touche. J’ai particulièrement été attendrie par le personnage de Monsieur Linh, qui a fuit son pays et la guerre pour sauver l’enfant et qui s’occupe de la petite fille de façon si attendrissante.

Désorienté dans une ville qui lui est inconnue et dont il ne parle pas la langue, il se fait un ami, Monsieur Bark, qu’il retrouve chaque jour sur un banc. Et même s’ils ne parlent pas la même langue, le langage du corps et les émotions qu’ils partagent les rapprochent.

La petite fille de Monsieur Linh est un roman qui prend aux tripes. Touchant, émouvant, c’est beau et tendre alors les thèmes abordés sont particulièrement durs. On ne saura d’ailleurs jamais quel est ce pays asiatique qu’a quitté Monsieur Linh même si je suppose qu’il s’agit du Vietnam.

Un roman sur l’exil, l’importance de la famille et des racines, la mémoire et l’amitié aussi. Un roman particulièrement d’actualité à l’heure où l’accueil des migrants fait tant de polémiques dans nos pays.

Et alors que toute l’histoire est racontée selon le point de vue de Monsieur Linh, la dernière partie nous donne le point de vue de Monsieur Bark, tellement différent qu’il  éclaire toute l’histoire d’une lumière nouvelle. Une chute majestueuse tant la véritable histoire ne prend sens qu’à la dernière page.

Il y a des livres qui vous bouleversent et vous laissent sans voix. La petite fille de Monsieur Linh est de ceux-là. Un gros coup de cœur pour ce petit roman lu en une soirée, qui m’a fait pleurer plus d’une fois. Prévoyez le paquet de mouchoirs à proximité!

 


La petite fille de Monsieur Linh – Philippe Claudel – Editions Stock – 2005

Du même auteur:

 

Cream Coffee Vector Event Ticket

 

 

 

 

Publicités

3 commentaires sur “La petite fille de Monsieur Linh – Philippe Claudel

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :