Remèdes littéraires – Ella Berthoud & Susan Elderkin

Présentation

Que vous souffriez d’agoraphobie, de la crise de la quarantaine, d’une jambe cassée, du hoquet ou d’un chagrin d’amour, soyez rassuré ! Vous trouverez dans ce livre le roman qui vous soignera et remplacera avantageusement toute votre armoire à pharmacie.

Avis

Dans la mouvance des livres traitant de la bibliothérapie, voici un manuel médical qui permettra de traiter tous les maux, qu’il s’agisse de douleurs physiques ou de peines affectives.

La prescription des auteures est simple : lire un ou deux romans à intervalles réguliers.

Moins théorique que l’ouvrage de Régine Detambel, ce livre se veut très concret, proposant une ou plusieurs lectures pour guérir d’un problème.

Les auteures détaillent notamment les maladies que connait le grand lecteur:

  • Refus d’abandonner à la moitié
  • Acheteur de livres compulsif
  • Amnésie associée à la lecture
  • Tenir un journal de lecture
  • Etre rebuté par le battage médiatique
  • Culpabilité associée au temps consacré à la lecture
  • Prêter des livres que l’on ne nous rend pas
  • Tendance à lire plutôt que vivre
  • Être séduit par les nouveaux livres
  • Submergé par le nombre de livres chez soi
  • Incapacité à retrouver un livre
  • Ne pas savoir quels livres emporter vacances

Et propose d’ailleurs des listes comme « Les 10 meilleurs romans à lire pendant une année sabbatique ».

Si j’ai trouvé que les « médications » proposées étaient un peu simplistes par moments, je n’ai par contre pas toujours compris la raison des choix qui étaient faits. Citons pêle-mêle:

  • Guérir les bouffées de chaleur avec un roman glaçant comme Sukkwan Island de David Vann
  • Lutter contre le hoquet avec Miserere de Jean-Christophe Grangé
  • Paraître lettré grâce à la lecture du roman de Pierre Choderlos de Laclos Les liaisons dangereuses
  • Evidemment, dans un train, on lira Le crime de l’Orient-Express d’Agatha Christie
  • En cas de migraine : lire Neige de Maxence Fermine
  • Mille soleils splendides de Khaled Hosseini permetta d’amener une femme à lire de la fiction
  • Les souvenirs de David Foenkinos et Geisha d’Arthur Golden sont prescrits en cas de rhume
  • tandis que Soie d’Alessandro Baricco est préconisé en cas de nostalgie.

Les romans proposés proviennent aussi bien de la littérature classique que contemporaine. En tout cas, la grande culture littéraire des auteures donne envie de lire ces romans dont on n’a parfois jamais entendu parler. J’ai aussi particulièrement apprécié les quelques notes d’humour qui émaillent le récit.

Un ouvrage que l’on ne lira pas de bout en bout mais que l’on picorera au grès des envies ou lorsqu’une question se pose. Comme un manuel médical quoi.

 


Remèdes littéraires : se soigner par les livres – Ella Berthoud & Susan Elderkin – JC Lattès – 2015

 

Cream Coffee Vector Event Ticket

 

 

 

Publicités

2 commentaires sur “Remèdes littéraires – Ella Berthoud & Susan Elderkin

Ajouter un commentaire

    1. Effectivement, « Remèdes littéraires » est beaucoup moins théorique que l’ouvrage de Detambel. C’est un livre à prendre au second degré, qui ne nous apprend pas grand chose mais qui permet de découvrir des auteurs et romans inconnus ou méconnus. Une fois feuilleté, je ne pense pas que ce soit le genre de livre vers lequel on revient régulièrement, c’est donc plutôt un livre à emprunter à la bibliothèque par curiosité.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :