La vie cappuccino – Evelyne Wilwerth

Présentation

A l’occasion d’un séjour à Ostende, Bertrand trouve une valise rejetée par la mer. Rapidement, il apparaît qu’elle provient de l’explosion du Boeing 737 Rome-Londres qui a eu lieu quelques jours plus tôt. A l’ouverture de la valise, Bertrand va être troublé par les objets qui s’y trouvent et ce contenu énigmatique va devenir une obsession.

Avis

Le personnage de Bertrand n’est pas particulièrement glamour. C’est un homme sérieux, « fonctionnel », qui reste dans la norme et  apprécie le caractère immuable des habitudes.

Mais face à cette valise ouverte et aux trésors qu’elle recèle, son quotidien va être ébranlé : il imagine la femme qui l’a bouclée et rêve éveillé, ne pensant plus qu’à cette valise. Tout à coup, il prend conscience de sa vie morne et sans extravagance, complètement hors du monde. Et, par cet emballement soudain, se découvre différent de l’image qu’il avait de lui-même.

Finalement, la découverte de cette valise sur une plage belge va changer le cours de sa vie et l’inciter à en profiter davantage.

Le moins que je puisse dire vis-à-vis de La vie cappuccino, c’est que je ne suis pas super emballée. Malgré les phrases courtes et le rythme soutenu, je n’ai pas réussi à partager l’enthousiasme de Bertrand face aux « trésors » que livre la valise.

 


La vie cappuccino – Evelyne Wilwerth – Editions Luce Wilquin – 1999

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :