Je t’aime – Barbara Abel

Présentation

Après un divorce difficile, Maude rencontre le grand amour. Un homme dont la fille, Alice, lui mène hélas une guerre au quotidien. Lorsqu’elle découvre l’adolescente en train de fumer du cannabis dans sa chambre, celle-ci la supplie de ne rien dire à son père. Maude voit là l’occasion parfaite d’apaiser les tensions au sein de sa famille recomposée.
Prenez les mêmes six mois plus tard. Ajoutez Nicole et Solange, deux femmes dont les vies vont être pulvérisées le jour où l’addiction d’Alice provoque un accident… mortel.

Avis

Dès les premières pages de ce roman, on reconnaît le style de Barbara Abel: dans le choix des mots ou la façon de planter le décor.

Elle aborde la thématique universelle de l’amour filial en mettant en scène une famille recomposée. La question qui se pose étant : aime-t-on les enfants de l’autre autant que les siens? A quel moment est-il nécessaire d’attaquer l’enfant de l’autre pour protéger le sien?

Les personnages sont très bien construits et sont tellement réalistes que l’on s’y identifie sans problème. J’ai eu l’impression de les connaître, de les comprendre et de partager leur chagrin. Des personnages ordinaires qui vivent les difficultés inhérentes à toute famille recomposée, entre enfants difficiles qui ne s’entendent pas, ex-mari qui sabote la nouvelle relation, absence d’autorité…

Il est beaucoup question d’amour dans ce roman mais face à un accident qui fait deux morts et plusieurs familles anéanties, d’autres sentiments moins nobles apparaissent rapidement : culpabilité, rancœur mais surtout haine et volonté de vengeance.

Je t’aime est de ces thrillers psychologiques qui nous tiennent en haleine du début à la fin et qui mettent nos nerfs à rude épreuve. Pour le lecteur, le niveau de stress est au maximum et il ne peut qu’assister, impuissant, à la déferlante de haine. Le réalisme de certaines scènes fait également froid dans le dos. Je pense à la violente perquisition que subit la famille, à la garde à vue traumatisante d’Alice et à ces interrogatoires épuisants qui lui feront avouer n’importe quoi.

Un roman qui m’a trotté dans la tête pendant plusieurs jours, me laissant avec de nombreuses interrogations sur la culpabilité, la justice et la moralité.

Après Je t‘aime, qui m’a mis dans un état de tension certain, j’ai besoin d’une lecture un peu plus joyeuse et moins oppressante.

Remerciement aux Editions Belfond pour cette lecture.

 


Je t’aime – Barbara Abel – Editions Belfond – 2018

Du même auteur:

 

Cream Coffee Vector Event Ticket

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :