Mange tes morts – Jack Heath

Présentation

La faim justifie les moyens.
Cameron Hall, 14 ans. Disparu en rentrant de l’école ; rançon exigée. L’horloge tourne, la police est impuissante : c’est une mission pour Timothy Blake.
Timothy (nom de code « le pendu ») a un don. Il lit dans l’esprit des gens. Comprend tout avant tout le monde. Résout les énigmes les plus ardues. Le genre à s’ennuyer avec un Rubik’s Cube ou à connaître votre numéro de sécurité sociale par cœur. Mais Timothy a aussi un problème. Pas le fait d’être pauvre, non. Pas le fait d’être affublé d’un coturne toxicomane et parano prénommé Johnson. Un vrai problème, un problème, disons, comportemental. Qui fait que même le FBI répugne à travailler avec lui. Une vie sauvée, une récompense : ainsi fonctionne Timothy. Mais cette fois, et malgré l’appui de l’agent spécial Reese Thistle, il se pourrait que notre sympathique génie psychopathe ait trouvé à qui parler.

Avis

L’auteur, connu pour ses romans jeunesse, se lance ici dans la littérature adulte et il n’y va pas par le dos de la cuillère!

Tout le roman tourne autour du personnage étrange de Timothy Black, un consultant privé qui aide le FBI à résoudre certaines enquêtes difficiles. Sorte de profiler, il a un sens de l’observation hors pair et une logique implacable, ce qui lui permettent de faire des déductions (très souvent justes) sur la psychologie des criminels et de faire avancer les enquêtes.

Le personnage se dessine petit à petit, au fil des chapitres et il s’avère rapidement que Tim est cannibale, qu’il fait du bénévolat pour le FBI, qui le récompense en lui fournissant un condamné à mort en guise de repas.

Chaque chapitre commence par une petite énigme, comme un jeu entre l’auteur et le lecteur; la résolution d’énigmes étant un autre gagne-pain pour Timothy.

Une enquête sur la disparition d’adolescents et de leur famille qui ne sort pas de l’ordinaire, bien que la chute soit assez inattendue. Ce n’est donc pas le policier du siècle, d’autant qu’il n’y a pas beaucoup de suspense. C’est vraiment l’enquêteur barge qui fait tenir le tout en place, son cannibalisme provoquant un malaise certain au vu des nombreux détails qui ne nous sont pas épargnés.

Remerciement à Babelio et Super 8 Editions pour cette lecture.

 


Mange tes morts – Jack Heath – Super 8 Editions – 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :