Ne sautez pas! – Frédéric Ernotte

Présentation

Est-ce forcément mal de ne pas faire le bien ? Assis sur le toit d’un des plus hauts gratte-ciel de Bruxelles, Mathias est songeur. Les jambes du laveur de vitres balancent dans le vide à plus de cent mètres du sol. Alors qu’il réfléchit au travail d’intérêt général que la justice lui a imposé, un homme paniqué surgit derrière lui. Mathias ne le sait pas encore, mais la minute qui va suivre va radicalement changer sa vie.

Avis

J’avais hâte de découvrir le nouveau roman de Frédéric Ernotte, dont j’avais adoré C’est dans la boite.

Au départ, j’ai été séduite. Le ton est donné dès les premières lignes, il y a du rythme et du dynamisme, qui donnent envie d’en lire toujours plus. 

Le personnage principal vaut le détour, avec ses idées loufoques, son franc-parler et son humour. Bref, on ne s’ennuie pas.

Mais j’attendais peut-être trop de ce second roman. J’ai trouvé qu’il y avait pas mal de monologues un peu longuets et je n’y ai pas retrouvé le suspense qui m’avait tant plu dans le premier roman.

Au final, Ne sautez pas ! n’est pas du tout un roman policier. Il aborde la question de l’aide humanitaire avec légèreté, mettant l’accent sur les actions que chacun peut mettre en place pour venir en aide aux autres, même à l’autre bout du monde.

Un roman qui m’a laissé sur ma faim. Dommage.

 


Ne sautez pas! – Frédéric Ernotte – Editions La Jouranie – 2016

Du même auteur:

Publicités

4 commentaires sur “Ne sautez pas! – Frédéric Ernotte

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :