Presque ensemble – Marjorie Philibert

Présentation

Tout commence le 12 juillet 1998. En pleine finale France-Brésil, Victoire et Nicolas se rencontrent dans un bar à Paris. Ces deux révoltés placides deviennent inséparables et se lancent dans la vie de couple. Mais loin de la passion rêvée, nos héros se retrouvent embarqués dans une odyssée domestique désespérément tranquille…

Avis

Marjorie Philibert dresse un portrait réaliste d’une génération sacrifiée. Leurs études les mènent à des métiers sans valeur ajoutée ni sens, leurs idéaux se brisent face à la réalité, les difficultés financières sont bien présentes tandis qu’ils doivent partager un logement minuscule. Au sortir des études (période bénie où la vie est facile), ils avaient pourtant une image bien précise de ce que devait être leur vie. Mais rien ne se déroule comme ils l’avaient imaginé. La vie de couple, que Victoire et Nicolas idéalisaient, fait elle aussi les frais du quotidien et s’épuise lentement.

Un couple de jeunes adultes liés par une affection profonde mais dont les repères volent en éclat. Un portrait réaliste mais qui reste positif malgré tout.

Le récit plonge le lecteur dans une certaine langueur, qui correspond bien à la situation que vivent ces jeunes, mais qui a rendu ma progression un peu laborieuse. 

Remerciement aux Editions JC Lattès pour cette lecture.

 


Presque ensemble – Marjorie Philibert – Editions JC Lattès – 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :