Une fille et un flingue – Ollivier Pourriol

Présentation

Aliocha, Dimitri, deux frères, un désir : faire un film.  Étudiants en cinéma, très fauchés, un peu voyous, ils sortent de nulle part et ne comptent pas y retourner. Armés d’un  téléphone portable et de leur seul culot, ils racontent leur  coup de poker, joué en plein festival de Cannes, avec la complicité  involontaire de deux stars internationales, Catherine  D. et Gérard D. et du mythique Jean-Luc G. Imposteurs ou petits génies ? L’histoire jugera…

Avis

Aliocha et Dimitri Koulechov sont passionnés de cinéma. Sans moyens, ils décident pourtant de faire un film avec la complicité de grands acteurs français et avec un téléphone portable.

Une fille et un flingue est un récit qui file à toute vitesse et nous emporte dans son sillage. Cette impression est accentuée par les nombreux dialogues, les phrases courtes et percutantes et un rythme rapide. Ce roman est émaillé de références dans le domaine du cinéma ou de la littérature, Ollivier Pourriol ayant à cœur de partager avec ses lecteurs des extraits de poèmes et des citations d’écrivains ou de réalisateurs.

Les personnages, tous issus du milieu du cinéma, sont très bien rendus. Gérard Depardieu affiche l’exubérance qu’on lui connaît, Catherine Deneuve a envie de nouveauté et accepte de jouer pour les frères Koulechov alors qu’ils n’ont pas l’ombre d’un scénario. On assiste à un dîner où l’on découvre les dessous de l’industrie du cinéma, le pouvoir de l’argent au détriment de la qualité des films, les salaires exorbitants des stars, les petits arrangements et grosses faillites. Finalement, le lecteur découvre les ficelles du monde du cinéma en même temps que ces jeunes cinéastes plein d’ambition et plutôt futés. Parce que, l’air de rien, ils vont tout de même embarquer les plus grands acteurs dans une aventure dont on ne sait pas vraiment s’il s’agit d’un jeu ou d’un véritable braquage.

A la lecture de la quatrième de couverture, je ne m’attendais pas du tout à ce roman, qui m’a étonné autant sur le fond que sur la forme. Mais l’expérience, si elle est déconcertante, n’en est pas moins divertissante et intéressante. Une fille et un flingue est un roman étonnant, qui sort véritablement des sentiers battus.

Remerciement aux Editions Stock pour cette lecture.


Une fille et un flingue – Ollivier Pourriol – Editions Stock – 2016

 

Publicités

Un commentaire sur “Une fille et un flingue – Ollivier Pourriol

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :