L’année dernière à Saint-Idesbald – Jean Jauniaux

Présentation

Idesbald est clochard à Bruxelles. Il s’abrite souvent dans une bibliothèque où, grâce à la bonne volonté d’un employé accueillant, il crée un blog et y écrit des histoires entendues ou inventées lors de ses errances. On y rencontre des protagonistes aussi inattendus que le roi des Belges, un grand-père survivant de la Grande Guerre, un petit garçon perdu dans l’Exposition universelle de 1958, une réfugiée rom sur les traces de Rimbaud …

Avis

Saint-Idesbald est une station balnéaire de la côte belge. À travers les souvenirs qu’elle suscite, elle est le point commun de toutes les petites histoires qui constituent ce recueil de nouvelles. Comme pour ces enfants orphelins qui y passaient une semaine de vacances avec leurs surveillants chaque année. Pour eux, évoquer L’année dernière à Saint-Idesbald… était la promesse d’un souvenir joyeux, gourmand et léger, loin des tracas quotidiens.

Dans ce recueil, Jean Jauniaux donne la parole à des personnes qui ont rarement le droit de s’exprimer (sans domicile fixe, sans papiers…). Comme toujours, il trouve les mots justes pour décrire ces vies difficiles et évite habillement tout pathos inutile. Au contraire, la lecture de ce recueil nous fait toucher du doigt la grande sensibilité de ces personnes, que la poésie des mots nous rend plus proche.

Si les nouvelles sont inégales, les histoires racontées, particulièrement touchantes, font de L’année dernière à Saint-Idesbald une lecture agréable.

 


L’année dernière à Saint-Idesbald – Jean Jauniaux – Weyrich Editions – 2015

Du même auteur :

Publicités

6 commentaires sur “L’année dernière à Saint-Idesbald – Jean Jauniaux

Ajouter un commentaire

  1. Il est dans ma pile à lire,j’ai hésité à le choisir. On va dire que je le garde pour l’année prochaine, pour avoir toujours quelque chose en rapport avec la côte belge 😉

    J'aime

  2. J’avais apprécié le roman et le recueil de nouvelles que tu as lus précédemment et tourne depuis un peu autour de cette année à Saint-Isdebald (peut-être l’année prochaine moi aussi). J’aime ces personnages un peu en marge de la société qu’il dépeint et la tendresse qu’il leur voue.

    J'aime

  3. Jusqu’à présent, ma lecture préférée de Jean Jauniaux reste « Les mots de Maud » (que tu m’avais d’ailleurs conseillé) et dont je garde un très beau souvenir. J’aime surtout la tendresse et la bienveillance qui se dégage de l’écriture de cet auteur.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :