L’enfant qui venait d’un livre – Didier Van Cauwelaert

Présentation

Alors qu’elle travaille comme hôtesse d’accueil au Salon de la littérature jeunesse, Louise se trouve confrontée à un enfant perdu. Resté seul tandis que le salon ferme ses portes, la jeune femme va remuer ciel et terre pour retrouver ses parents, découvrant par là un monde inconnu, entre réalité et fiction.

Avis

En ouvrant ce livre, ma première réaction a été l’étonnement. Car le livre que je tiens entre les mains n’est pas ordinaire. A mi-chemin entre l’objet littéraire et le roman, il a été baptisé «  romanga  ». Concrètement, une fois la couverture ouverte, on découvre un roman sur la gauche tandis que la partie droite comporte un manga dont la lecture s’effectue de droite à gauche. Les deux supports, dont les histoires se complètent, peuvent se lire séparément ou en parallèle, bien que la manipulation de l’objet ne soit pas vraiment pratique.

Didier Van Cauwelaert aime mettre ses personnages dans des situations invraisemblables. Ce roman ne déroge pas à la règle puisqu’il nous plonge dans un monde où l’imaginaire prend vie par l’entremise d’un enfant qui se prend pour un personnage de manga. Un roman qui pourra s’adresser tant aux adultes qu’aux plus jeunes, qui y trouveront une histoire fantastique fondée sur des éléments réels.

Le texte est enrichi des peintures de l’artiste Soÿ et du dessinateur Patrice Serres, qui illustrent parfaitement l’histoire et nous immergent dans ce monde magique, où les vœux se réalisent.

L’enfant qui venait d’un livre est une histoire pleine d’espoir mais également un moyen original de récolte de fonds pour l’aide aux enfants atteints de dystonie musculaire déformante. Cette maladie, qui empêche les enfants de marcher et de parler, provoque de fortes douleurs en raison des messages aberrants que le cerveau envoie aux muscles, qui s’agitent de façon désordonnée. L’opération qui permet de sauver ces enfants étant très onéreuse, les fruits de la vente de ce livre permettront d’aider financièrement les familles pour qui l’intervention n’était pas envisageable.

Un projet original et une alliance parfaite de plusieurs talents pour soutenir une bonne cause.

(clic sur la photo pour agrandir)

 

L'enfant qui venait d'un livre.JPG


L’enfant qui venait d’un livre – Didier Van Cauwelaert – Editions Prisma – 2011

Du même auteur   :

Publicités

4 commentaires sur “L’enfant qui venait d’un livre – Didier Van Cauwelaert

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :