Dix jours en février – Marc Uyttendaele

Alors que Simon a rejoint son ex-compagne dans le désert tunisien, Nathalie se morfond. Elle compte les jours qui la séparent des bras de son amant. Dix jours… Une éternité pour elle qui ne peut se passer de son corps. Alors elle écrit à cet homme qu’elle aime.

Avis

Jour après jour, nous accompagnons Nathalie dans son quotidien d’avocate. Mais le travail n’est plus sa priorité et les journées se diluent dans le brouillard, son esprit n’étant clair que lorsqu’elle pense à Simon. Elle convoque alors ses souvenirs et s’enivre de cette musique classique qu’il lui a fait découvrir, pour tenter de se rapprocher de lui. Mais la distance est bien là et les questions l’assaillent.

Après Un lendemain matin, Marc Uyttendaele nous plonge dans les méandres de l’amour. Celui qui fait souffrir en raison de son éloignement, de son manque d’expression et de sa perte, toujours possible. Il montre l’amour dans ce qu’il a de passionnant, de violent mais aussi de douloureux.

J’ai été étonnée de constater à quel point l’auteur a réussi à se mettre dans la peau d’une femme et je pense qu’un grand nombre d’entre elles se reconnaîtra dans ce roman tant les questions et doutes de Nathalie sont universels. Et même si l’histoire se termine sur une note positive, mon sentiment général, en refermant ce livre, est proche de la tristesse. La bataille de Nathalie est loin d’être gagnée. Combien de temps cette situation va-t-elle durer ? Combien de temps tiendra-t-elle encore avant de s’effondrer pour de bon ? De nombreuses questions restent en suspens, nous laissant imaginer la suite.

Et si cette histoire d’amour est la base du roman de Marc Uyttendaele, le contexte dans lequel elle se déroule n’est pas sans importance. En effet, l’auteur étant lui-même avocat, il lui tient visiblement à cœur que son roman soit en lien avec le milieu judiciaire belge, tout comme l’était son précédent titre. En effet, il place son roman à la fin des années ’90, période où la Belgique a connu quelques turpitudes lorsque des scandales politiques et bancaires ont été mis au jour. La profession du personnage principal la lie automatiquement à cette actualité et aux questions juridiques d’autant que Simon est le personnage-clé de ce démantèlement.

Dix jours en février est donc un agréable roman qui nous plonge dans les affres de l’amour, entre euphorie et abattement, espoir et manque mais empli d’amour et de tendresse. À lire avec quelques grands noms de la musique classique en fond sonore.

 


Dix jours en février – Marc Uyttendaele – Editions Luce Wilquin – 2007

Du même auteur :

Publicités

3 commentaires sur “Dix jours en février – Marc Uyttendaele

Ajouter un commentaire

  1. Le sujet m’intéresse beaucoup, je découvrirai sans doute cet auteur via ce roman-ci. Je me demande comment l’expression du désir y est associée au contexte juridique.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :