Le silence des vivants – Jacques Baudouin

Présentation

Dans une forêt du Nord-Kivu (République Démocratique du Congo), les corps mutilés de six français travaillant dans une mine de coltan sont découverts par un casque bleu. Le Quai d’Orsay et le Ministère des Affaires étrangères sont sur le pied de guerre. Il faut punir les coupables et comprendre ce qui a motivé ce massacre. Mais la seule personne capable de résoudre cette affaire a quitté les services secrets pour devenir moine et faire vœu de silence…

Avis

Comme une petite souris, on infiltre les coulisses du pouvoir, ces lieux où la sûreté de l’Etat se joue, où l’on choisit « d’effacer » les personnes qui menacent les intérêts français à l’étranger. Au cœur de ce roman se trouve le coltan, un minerai utilisé dans le domaine spatial et dans nos outils électroniques quotidiens, une ressource dont l’accès est un enjeu majeur pour un pays comme la France.

Jacques Baudouin réussit ici un pari risqué : nous parler politique et relations internationales conflictuelles sans jamais nous lasser. Il faut dire qu’il connait bien son sujet, lui qui a travaillé au cabinet du Ministre des Affaires étrangères en France. N’empêche que ce qui aurait pu être un roman ennuyant devient sous sa plume un thriller à la construction minutieuse et efficace. De révélations en révélations, on se rend compte que le fonctionnement des services secrets a connu quelques sévères failles et que leur meilleur tireur d’élite est maintenant confronté aux conséquences des actes commis 17 ans plus tôt, lorsqu’il a refusé de suivre un ordre contraire à sa conscience personnelle.

Le silence des vivants est un de ces romans qui, au-delà de l’histoire qu’ils nous racontent, nous permettent aussi de mieux comprendre les enjeux qui se jouent dans des sphères qui nous sont inaccessibles, où les tractations financières et diplomatiques entre pays, la corruption, les guerres de territoire et les jeux de pouvoir sont des affaires tout à fait courantes.

Un auteur jusqu’alors inconnu pour moi mais qu’il me tarde de lire à nouveau. Je remercie donc les Editions Robert Laffont pour cette lecture.

 


Le silence des vivants – Jacques Baudouin – Editions Robert Laffont – 2013 

Du même auteur:

Publicités

2 commentaires sur “Le silence des vivants – Jacques Baudouin

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :