Le voisin – Tatiana de Rosnay

Présentation

Colombe, son mari et ses deux enfants viennent d’emménager dans un nouvel appartement. Ayant toujours eu une vie bien rangée et sans surprise, elle imagine déjà les fêtes de famille et les gouters d’anniversaire des jumeaux. Une vie sereine et heureuse, dans la lignée de ce qu’elle a connu. Mais, dans ses projets, Colombe a oublié de prendre en compte un élément : son voisin du dessus. En effet, M. Faucleroy, que d’aucuns décrivent comme un médecin sans problème, gentil et beau garçon, lui fait vivre un enfer. Chaque nuit, il décline toutes les variantes du tapage nocturne : musique, aspirateur, déplacement de meubles… il se permet même des visites nocturnes. Toutes les nuits, sauf celles où le mari de Colombe, qui voyage beaucoup, est présent. Les nuits d’insomnie qui s’ensuivent ont des conséquences à tous les niveaux. Colombe se laisse aller, elle délaisse les tâches ménagères, elle ne suit plus la scolarité des garçons, elle n’est plus efficace au travail… et elle passe pour une folle auprès de son entourage. Face à ce voisin indélicat, Colombe n’a que deux possibilités : subir ou se battre. Mais si la colère intérieure est bien présente, il est plus difficile d’affronter son ennemi et de lui faire entendre raison.

Avis

Malgré un démarrage assez lent, Le voisin est un livre qui se lit d’une traite. Difficile de le lâcher avant de l’avoir terminé, le lecteur est pris dans la spirale qui aspire Colombe.

Pourtant, on ne peut pas réellement parler de tension psychologique. Personnellement, je ne me suis absolument pas sentie concernée par ce qui arrive à Colombe. D’autant que le personnage n’est pas vraiment attachant. La personnalité extrêmement rigide et effacée de Colombe l’empêche de se confronter à ce voisin bruyant et, lorsqu’elle le fait, c’est sur la pointe des pieds, pour ne pas déranger.

Le voisin a malgré tout le mérite de nous faire réagir face à l’histoire et nous pousse à nous mettre en situation. Comment aurais-je réagi à sa place, face à un voisin aussi bruyant ? Je serais sortie de mes gongs à coup sûr !

« Après avoir lu ce livre, vous ne regarderez plus votre voisin de la même façon » annonçait le bandeau. N’exagérons rien. On se dit juste que l’on a de la chance d’avoir un voisin discret.

 


Le voisin – Tatiana de Rosnay – Editions Héloïse d’Ormesson – 2010

Du même auteur:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :