Sur la pointe des mots – Marie France Versailles

Présentation

Une femme qui a eu une vie bien remplie revient sur ses souvenirs : les enfants qui quittent le nid familial, le mariage de sa fille devenue une jeune femme, l’arrivée de petits-enfants dans la famille… Et l’envie, à un moment donné, de s’arrêter pour passer le flambeau à ceux qu’elle aime, leur dire au revoir tant qu’elle peut encore le faire. Pour cela, elle choisit de passer par l’écriture, tout comme Dhuoda l’a fait, 1100 ans plus tôt, en rédigeant un manuel à l’attention de son fils parti au combat.

Avis

Un roman magnifique, vibrant comme un poème, qui nous submerge d’émotions.

Sur la pointe des mots initie une réflexion sur la fin de vie, la vieillesse et les relations à la famille. A plusieurs reprises, les souvenirs évoqués par la narratrice ont fait écho à mon propre vécu et m’ont rappelé des épisodes de ma propre enfance.

Et, plusieurs fois, au détour d’une phrase ou d’un paragraphe, j’ai ressenti la nécessité de stopper ma lecture pour plonger dans mes propres souvenirs et me mettre dans la position de la narratrice. Avec une question qui revenait « Et moi, qu’aurais-je envie de laisser à mes enfants ? »

C’est aussi un roman intéressant au niveau historique car il dresse le portrait d’une enfance qui s’est déroulée dans les années 1950 en Belgique, ce qui nous donne un aperçu de la vie de l’époque.

Des mots simples d’une grande tendresse, qu’une femme adresse à ses enfants et à ses petits-enfants et, par moments, sans qu’on la sente venir, l’émotion qui nous submerge, la gorge qui se serre et les larmes qui montent… Un roman qui touche droit au cœur !

Logo Challenge Luce Wilquin.JPGMa 3e lecture pour le challenge Luce Wilquin de Minou.

Merci à toi d’avoir fait voyager ce roman !

 

 

 


Sur la pointe des mots – Marie France Versailles – Editions Luce Wilquin – 2012 

Publicités

7 commentaires sur “Sur la pointe des mots – Marie France Versailles

Ajouter un commentaire

  1. Je ne regrette pas du tout d’avoir fait voyager mon livre quand je lis des avis comme le tien : ça me fait vraiment plaisir de lire que ce roman a touché et a tant plu à d’autres que moi, après m’avoir tant charmée.

    J'aime

  2. Les enfants ont généralement moins de droits que les adultes et sont considérés comme incapables de prendre des décisions graves, et légalement doivent toujours être sous la surveillance d’un adulte responsable. La reconnaissance de l’enfance comme un état ​​différent de l’âge adulte a commencé à émerger.

    J'aime

  3. Les enfants ont généralement moins de droits que les adultes et sont considérés comme incapables de prendre des décisions graves, et légalement doivent toujours être sous la surveillance d’un adulte responsable. La reconnaissance de l’enfance comme un état ​​différent de l’âge adulte a commencé à émerger.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :