Le nez de Rocheteau – Christophe Martin

Présentation

Christophe Martin nous plonge dans des situations que chacun d’entre nous pourrait vivre (ou presque…) et qui sont l’occasion d’une plongée dans le passé, un détail faisant surgir des souvenirs enfuis dans notre mémoire.

Avis

En compagnie de l’auteur, les trajets en métro deviennent l’occasion d’observer la jeunesse d’aujourd’hui. Et de s’étonner de ses comportements de type autistique, de son manque de maturité ou de ses codes qui nous sont inconnus. Le nez de Rocheteau est aussi une immersion dans le monde de l’enfance. On se met alors à hauteur des plus jeunes (surtout des petits garçons…) pour partager leur bonheur de la découverte, de la rencontre et de la nouveauté mais aussi leurs déceptions et peines.

Ce recueil de nouvelles est frais et original. Il nous permet de revenir à notre propre passé en référence aux souvenirs évoqués par l’auteur.

Petite originalité de ce recueil : je trouve très intéressante l’idée du K, un concept que je n’avais jamais vu ailleurs. Le K est une personne qui a fait partie de notre vie à un moment donné, que l’on a perdu de vue (et oublié) mais que l’on retrouve au hasard d’une réunion d’anciens, dans un magasin… et qui se rappelle alors à notre bon souvenir. Toujours dans l’idée d’un retour vers le passé, Christophe Martin nous raconte quelques unes de ces rencontres fortuites avec des ex-connus et les souvenirs qu’elles évoquent. Tout cela sans jamais citer le nom de cette personne, qu’il appelle K (parce qu’il a oublié son prénom ?).

Par contre je trouve dommage que le titre ne reflète pas davantage ce recueil, qui est beaucoup plus riche que ce que le titre évoque, Le nez de Rocheteau étant l’intitulé de la première nouvelle.

Enfin, la sobriété de la couverture est rehaussée par une calligraphie de l’auteur, qui semble nous dédicacer ce recueil et nous donner la clé pour mieux comprendre ses écrits : Il y a dans toute vie les choses telles qu’on les a vécues, les rencontres telles qu’elles ont eu lieu. Puis il y a la mémoire de ces choses et de ces rencontres, qui intervient après et continue de travailler. Là, une dimension narrative est à l’œuvre. J’essaie de dire ce moment où les différentes strates se rejoignent.

Découvrez l’interview de Christophe Martin !

Remerciement aux Editions Saint Martin pour cette lecture.

 


Le nez de Rocheteau – Christophe Martin – Editions Saint Martin – 2011

Publicités

Un commentaire sur “Le nez de Rocheteau – Christophe Martin

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :