Le rabaissement – Philip Roth

Présentation

Si Simon Axler a connu son heure de gloire en tant qu’acteur et comédien, la soixantaine lui fait perdre pied. Ses dernières représentations ont été médiocres, ce qui le plonge dans l’incertitude et la dépression. Quitté par sa femme, assailli par des idées suicidaires, c’est un homme moralement et physiquement affaiblit qui vit seul, en reclus. Jusqu’au jour où la fille de ses amis débarque chez lui sans prévenir. Âgée de quarante ans, Pegee est lesbienne et sort d’une histoire d’amour compliquée qui la fait encore souffrir. Elle qui n’a toujours aimé que des femmes voudrait savoir si elle pourrait éprouver de l’attrait pour les hommes. Et Simon est l’homme qu’elle a choisi pour réaliser ce « test ». Avec elle, Simon va vivre une relation sexuelle débridée, où les limites seront toujours repoussées. Lui qui était vieillissant, dépressif et proche de la mort se voit tout à coup renaître. Mais cette situation ne sera que de courte durée car le couple devra faire face à bons nombres de réactions négatives et de sabotages divers.

Avis

Le rabaissement nous fait entrer dans la vie de cet homme triste et abandonné de tous. Un homme qui sait qu’il vit là sa dernière chance d’être aimé et d’exister aux yeux de quelqu’un. Il va se jeter à corps et cœur perdus dans cette relation qu’il sait pourtant vouée à l’échec. Ce livre aborde les thèmes de la vieillesse et de la peur de la mort, la sexualité donnant l’illusion de revivre à nouveau et de reporter la fin à plus tard.

Philip Roth étant lui-même âgé, on ne peut que se demander si Le rabaissement n’est pas une projection de sa propre peur de vieillir et de mourir.

En bref, l’histoire d’un comédien sur la fin qui s’offre une dernière folie ne m’a pas du tout emballée. 

 Lire le premier chapitre « Le rabaissement » de Philip Roth

 


Le rabaissement – Philip Roth – Gallimard – 2011

Publicités

2 commentaires sur “Le rabaissement – Philip Roth

Ajouter un commentaire

  1. Philippe Sollers écrit que, pour lui, P.R. est un des rares romanciers américains à « traiter » de la question du sexe, depuis longtemps, dans ses livres…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :